Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » 100 km de Cléder : Victoires pour Silvio Bertone et Véronique (...)

100 km de Cléder : Victoires pour Silvio Bertone et Véronique Jehanno-Valy

D 14 juillet 2014     H 16:54     C 0 messages


agrandir

Mickaël Jeanne n’a pu réaliser la passe de trois à Cléder. Il a dû céder le premier rôle à l’Italien Silvio Bertone, auteur d’une course très bien dosée, et s’effacer aussi derrière Olivier Le Guern, lors de 25 derniers kilomètres haletants.


Alors que la couverture nuageuse se déchirait et que le soleil chassait l’épaisse bruine du petit matin, au 70ème km tout restait encore à écrire pour les trois hommes. Situés dans une fourchette de 2’30’’ seulement après plus de soixante bornes avalées en commun, ils avaient atteint la mi-course en 3h27’21’’ et pour l’Italien en 3h27’42’’.

Un stupéfiant mano a mano

Le premier coup sur la meule fut donné réellement au 57ème km par Jeanne. « J’ai tenté le tout pour le tout dans une côte, mais Silvio est bien revenu derrière », souligne Mickaël Jeanne qui, victime alors de crampes jusqu’à la fin, ne put entretenir longtemps l’illusion. Possédant 45 secondes d’avance sur Le Guern au 60ème km, il en avait encore 40 au 70ème km sur Silvio Bertone, qui avait doublé le coureur de Trégueux dans un mano a mano toujours stupéfiant sur une aussi longue distance. Plus rien n’allait dès lors entraver la marche triomphale du Transalpin, qui ne cessa de mettre de la distance entre lui et ses poursuivants. Pour abaisser de deux minutes son meilleur chrono sur la distance, avec un temps de 7h13’14’’. « Je suis vraiment surpris et content, confiera Silvio Bertone, loin de se pousser du col. Honnêtement, les autres ont coincé ». Mais n’y était-il pas pour beaucoup en ayant maintenu cette belle allure de métronome ?

Véronique Jehanno-Valy comme en 2012

« Si je les avais suivis avant la mi-course, je n’aurais pas pu tenir. J’ai su gérer et je n’ai plus rien lâché, quand Mickaël Jeanne a commencé à coincer et que les écarts augmentaient ». En passant sous la barre des 7h30’ (7h27’27’’), avec un titre de champion de Bretagne à la clé, Olivier Le Guern n’était pas le moins heureux des trois. « Je n’étais pas bien au 65ème km où l’allure était trop rapide pour moi. Courant pour la gagne, Mickaël a pris plus de risques que moi, alors que la course de Silvio a été super sage. C’est la marque d’un grand champion ». Derrière, grâce à une bonne gestion de leurs efforts, Le Duc et Le Borgne, séparés par Cardoso Diaz, ont réussi à gagner trois et six places par rapport à la mi-course. Maurice Thépaut, lui, fut plus régulier.

Franchissant la ligne très éprouvée, Véronique Jehanno-Valy réédita son succès de 2012 mais dans un temps supérieur de six minutes. Chrystèle Lecharpentier ayant abandonné avant la mi-course, la Costarmoricaine Gaëlle Lozahic en profita pour s’approprier la deuxième place.

S’agissant des relais, la distribution est complétée par les succès en duos (2x50 km) de Breizh Sport Aventure avec 3’34’’ d’avance sur Les Capistes et en relais (4x25 km) du Team Humblezh ANR reléguant les Submen à près de 25 minutes.

* Article publié par Yvon Joncour


Voir en ligne : Le Télégramme

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus