Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » 34ème marathon de Saint-André-des-Eaux le 3 aout

34ème marathon de Saint-André-des-Eaux le 3 aout

D 20 juillet 2014     H 08:11     C 0 messages


agrandir

Le marathon à l’état pur. Le record de l’épreuve établi en 2005 par le parisien Vincent Rousseau sur la distance mythique tombera-t-il ? Réponse à Saint-André-des-Eaux le 3 août.


Onzième étape des quatorze que compte le Challenge Crédit Agricole du Pays de Dinan, le rendez-vous de Saint-André a toujours une saveur particulière. Plus qu’une course, sur ce qui reste un kilométrage riche en épopées, c’est aussi une sorte de réunion entre adeptes. Avec son repas champêtre qui suit, on sent que ces gens-là aiment se retrouver. Certainement parce qu’ils partagent la même passion pour le marathon.

« Il faut bien reconnaître que nous faisons venir du monde par nos valeurs de convivialité avant de parler de performances sportives. C’est vrai qu’il est toujours très agréable de courir un marathon en campagne », suggère Loïc Maufrais, au titre des organisateurs du Comité des Fêtes local.

Cent-quarante-cinq athlètes avaient rejoint la ligne d’arrivée l’année passée. Un peu loin de la meilleure fréquentation dont le curseur est placé sur le nombre 209. On ne peut donc pas dire que c’est la grande grande foule pour ce qui reste, avec cette 34ème édition qui va se dérouler en ce premier dimanche d’août, le plus vieux des marathons bretons :

« Oui évidemment nous avons moins de monde qu’à Paris, mais quand approche le trentième kilomètre et que tu es dans le dur, c’est pareil. Et puis le duo que nous organisons en parallèle permet aux coureurs de se sentir moins seuls ».

2h27’30" à battre

L’an passé, Anne-Cécile Fontaine et Mickaël Jeanne avaient été couronnés. Comme quatre années plus tôt. La première nommée avait signé un chrono de 3h14’07", loin du meilleur temps au féminin établi en 2004 par Christine Denis-Billet en 2h55’23". Pour Mickaël Jeanne, le compteur s’arrêtera sur 2h42’57" lui aussi à distance des 2h27’30" réalisés en 2005 par Vincent Rousseau.

Une prime est prévue pour qui ferait tomber ces temps de référence

Chez les locaux, David Massart, brillant premier français à Caen il y a quelques semaines, ferait figure de favori s’il s’engageait. Reste à savoir si sa récupération le lui permettra. Toujours chez les coureurs du bassin, Chantal Pain et Mickaël Hercouët avaient été sacrés en 2008, preuve que la surprise peut venir de moins loin qu’on ne le pense. Il se dit aussi qu’un champion du monde de marche nordique serait au départ. Avec des temps sur la distance qui lui permettraient de finir avant certains coureurs. Ce serait une des attractions de cette édition.

Avant, pour Loïc Maufrais, de conclure sur une note d’humour :

« On n’est pas certains de fêter la quarantième, alors nous fêterons spécialement les 35 ans de notre épreuve l’année prochaine ».

C’est bien de se projeter ainsi alors que l’édition 2014 n’est pas encore courue.


Voir en ligne : Le Petit Bleu

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus