Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Allison Stokke : Objet sexuel malgré elle

Allison Stokke : Objet sexuel malgré elle

D 7 septembre 2007     H 18:37     C 0 messages


agrandir

Allison Stokke, jeune, jolie et sexy perchiste, est devenue bien malgré elle un sex symbol. Elle rencontre un franc succès. Mais elle s’en serait bien passée.


Tout a débuté lorsqu’un fan de sport a publié sa photo sur son blog, le 8 mai. Le cliché de la sauteuse à la perche étudiante à l’université de Californie avait été pris par un journaliste lors d’un meeting. Avec ses 1,71 m, sa silhouette à la fois fine et musclée, son teint de peau mat et ses longs cheveux noirs, Allison Stokke a connu un succès immédiat. La perchiste, avertie par des amis que son image était placardée partout sur le net, a d’abord tenté d’ignorer la déferlante. Il était de toute manière impossible pour elle de gérer quoi que ce soit : une seule recherche de son nom sur Yahoo ! aboutissait à pas moins de 310000 pages. « Je ne pouvais quand même pas envoyer des e-mails à tout le monde sur Internet », a-t-elle expliqué au Washington Post.

Petit à petit toutefois, la situation est devenue insupportable. Lorsqu’elle se rendait à des meetings, il y avait deux fois plus de journalistes qu’habituellement, et ils n’étaient présents que pour prendre des photos d’elle. Sur sa page MySpace, plus de 1000 personnes s’étaient inscrites comme ses amis. Une vidéo d’elle postée sur YouTube avait été vue 150000 fois. Apprenant que d’innombrables inconnus étaient allés jusqu’à faire de sa plastique leur fond d’écran sur leur PC, elle s’est sentie violée dans son intimité. « C’était comme devenir la victime d’un crime ». Comme si on lui avait volé son corps.

Allison Stokke a commencé par vouloir épargner ses parents de cette malsaine notoriété. Puis elle a fini par leur en parler. Désormais, c’est en famille qu’ils font face. Son père, Allan, avocat, épluche tout ce qu’il peut trouver et s’assure que du simple mauvais goût les internautes ne tombent pas dans l’illégal.
« Même si ce n’est pas illégal, c’est totalement avilissant », commente la jeune femme. « J’ai travaillé tellement dur pour pouvoir exercer le saut à la perche. Et maintenant, tout ça… c’est comme si plus rien d’autre n’avait d’importance. Personne ne voit ce que j’ai fait. Personne ne me voit réellement ».

Allison Stokke

Voir en ligne : 20 minutes.ch

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus