Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Santé » Comparatif des boissons de récupération

Comparatif des boissons de récupération

D 1er novembre 2015     H 07:40     C 0 messages


agrandir

Il est difficile de connaître les ingrédients qui doivent être présents dans une boisson de récupération (protéines, glucides...?) . Je vous propose un explicatif du rôle des ingrédients puis un comparatif de 22 marques qui proposent une boisson de récupération sur le marché français. Bonne lecture.


Profitez de mon comparatif des différentes boissons de récupération du marché français en 2015 avec un rapport qualité-prix.

Après mes différents comparatifs sur les produits énergétiques de l’effort (boissons, gels et barres), à la demande de nombreux internautes, je vous propose un comparatif sur les boissons de récupération. De plus, lorsque j’encadre un(e) sportif(ve), je demande toujours si il (ou elle) utilise des produits avant, pendant ou après. Combien de fois ai-je vu que des produits destinés à l’effort étaient utilisés pour la récupération car le marketing fait mettre sur la boite « produit pendant et après l’effort ».

En préambule, il faut savoir que, contrairement aux produits de l’effort, il n’existe pas de réglementation spécifique, d’actifs obligatoires. Il existe cependant un consensus sur la présence de protéines et de glucides. J’ai également ajouté dans les critères des vitamines et minéraux qui ont un rôle dans la récupération.

- Boisson de récupération : quels ingrédients et quels intérêts ?

Les protéines sont donc primordiales après l’effort car elles aident à maintenir la masse musculaire (resynthèse des protéines musculaires au niveau des tissus lésés). Les boissons de récupération sont intéressantes si ces mêmes protéines sont présentes à plus de 30 % des apports caloriques de la boisson (étant donné qu’1g de protéine = 4 kcal, alors la quantité de protéines indiquée multipliée par 4 doit représenter 30 % des calories de la boisson minimum) . Les glucides interviennent dans la resynthèse des stocks de glycogène (hépatique et musculaire), dans l’apport énergétique d’après effort car la récupération « coûte » à l’organisme pour se reconstruire positivement, et au niveau de l’anabolisme (construction) musculaire. Il est également important d’apporter :

  • des antioxydants (vitamines C, E ou le zinc)
  • du magnésium participant à la réduction de la fatigue et au fonctionnement normal du muscle
  • du potassium, minéral perdu par la sueur, participant aux reconstructions des tissus musculaires et des réserves en glycogène
  • des BCAAs (il faut savoir que les BCAAs sont issus des protéines (entre 10 et 15 % des protéines)
  • du sodium, un des minéraux les plus perdus dans la sueur
  • au moins 2 vitamines du groupe B, notamment B1, B2, B3, B6
  • du calcium qui contribue au fonctionnement normal du muscle

Quand consommer une boisson de récupération et quel intérêt ? Contrairement aux idées reçues, son utilisation principale n’est pas à la fin de votre course où vous souhaitez consommer ce qui vous fait plaisir (bière, fromage…). Son utilisation idéale étant à la fin des entraînements importants ou lors de stage et/ou préparation physique intensive. Avec ce genre de boissons, vous facilitez la récupération et ainsi, potentiellement, bénéficiez de la surcompensation.

- Deux coups de gueule

GO2 - Nutrisens Sport

Déjà épinglé sur mon comparatif des boissons énergétiques (où ils étaient en train de changer les allégations sur les produits GO2 dixit un responsable de la marque), force est de constater que cela n’a pas été le cas avec leur boisson Speed Recup. Dans l’onglet « plus d’infos », voici ce qu’il est noté : « … éviter crampes, courbatures, douleurs musculaires, et également de diminuer le risque de blessures musculaires ou de tendinites » (Cf. copie écran). Là où c’est très limite, c’est qu’ils parlent d’une étude de 2007 qui arrive à ses conclusions mais glissent cela dans la présentation d’un produit… de là à dire que c’est pour duper l’internaute, il n’y a qu’un pas.

Isoxan

Lorsque j’ai débuté mon comparatif, je n’ai retenu que les marques qui avaient une boisson dédiée sauf, pour avoir réalisé une recherche « boisson de récupération » sur google, cette marque faisait de la publicité sur cette même gamme (Cf. copie écran). L’internaute croyant que cette marque propose une boisson de récupération, je l’ai donc incluse et le verdict est sans appel.

- Méthode d’analyse

  1. Ressortir les marques les plus présentes sur le net => j’en ai dénombré 23
  2. Avoir un point de comparaison simple et efficace pour l’internaute soit le dosage conseillé par les marques
  3. Ressortir les ingrédients importants ainsi que leur grammage et regardez le(s)quel(s) est(sont) absent(s) ou insuffisant(s)
  4. Établir un prix au gramme pour comparer le coût réel de la boisson
  5. Noter via un critère que j’ai défini (et expliqué) la qualité de la boisson et son tarif pour obtenir une moyenne. Cette dernière peut être modifiée suivant si votre critère principal est le coût ou la qualité

Voici les marques comparées (par ordre alphabétique) : Aptonia - Apurna - Duo Tonic - Eafit - Effinov Nutrition - Ergysport - Fenioux Multisport - GO2 - High5 - Inkospor - Isostar - Isoxan - Lactel - MX3 - Nutratlétic - Overstim’s - PiLeJe - PowerBar - Punch Power - Squeezy - STC - +Watt

Résultats du comparatif des boissons de récupération 2015-2016

Petit résumé :

  • 8 boissons de récupération (sur 23 marques) n’ont pas suffisamment de protéines, c’est un chiffre important car les protéines sont la base d’une telle boisson
  • En terme glucidique, seules 4 boissons sont insuffisamment dosées, c’est un bon chiffre
  • Sur les minéraux, moins de la moitié des boissons sont bien dosées excepté en magnésium où c’est du 50-50
  • Concernant les vitamines, celles du groupe B sont bien représentées alors que les antioxydants sont minoritaires malgré le fait qu’il s’agisse d’un actif important après l’effort
  • On parle souvent du marketing (etc...) mais les noms des produits pourraient être travaillés car entre les « Recovery Drink » et « Boisson de récupération », cela fait 8 marques sur 22 qui ont la même appellation.

- Analyse des boissons de récupération du marché français 2015/2016 (au 13 septembre 2015)

Je vais établir des conclusions suivant 3 points :

  1. Résumé des boissons suivant le critère sélectionné : rapport qualité/prix ; qualité ; prix
  2. Résumé des actifs avec leur rôle et l’état des boissons du marché
  3. Résumé des boissons marque par marque avec les qualités/défauts

Selon les critères de la réglementation européenne et les miens

  • Le meilleur rapport qualité/prix est la boisson Recovery Drink de Squeezy (17,5/20) et After Reload Drink Pro d’Isostar (17,25/20) devant Recovery Drink d’Aptonia (16,75/20) => des boissons qualitatives avec un prix très attractif. [moyenne du panel « qualité/prix » : 13,5/20]
  • La meilleure boisson de récupération (en qualité pure) est Recovery Drink de Squeezy (17/20) devant Boisson de Récupération d’Overstims, Nutrarécup de Nutratlétic et Sportéus de Lactel (16/20) => Squeezy a vraiment une boisson qualitative, les 2 autres marques étant très proches. [moyenne du panel « qualité » : 11,4/20]
    Le meilleur prix est la boisson Recovery Drink d’Aptonia à égalité avec After Reload Drink Pro d’Isostar (19,5/20) devant Recovery Drink de PowerBar (19/20). [moyenne du panel « prix » : 15,5/20]

Points importants par actif/ingrédient

  • Les protéines sont, comme vu ci-dessus, la base voire l’intérêt principal d’une boisson de récupération. Seule Isoxan n’en possède pas car ce n’est pas une boisson de récupération (cf Coup de gueule dans l’introduction). Sinon, toutes les autres boissons en ont avec des quantités très différentes (par exemple 4,3 g pour STC Nutrition ou 15 g pour Squeezy). C’est un actif important à regarder, faites de telle sorte qu’il y ait au moins 10 g par prise conseillée. La moyenne du panel est à 11.5 g de protéines (vs. 10 g que je conseille).
  • Les glucides ont également un rôle majeur car ils servent pour la resynthèse des stocks de glycogènes post effort. Comme pour les protéines, toutes les marques en possèdent avec des variations importantes par dose conseillées allant de 8.8 g pour Effinov à 44 g pour Aptonia. Personnellement, je conseille au moins 15 g de glucides, la moyenne du panel étant à 26 g (vs. 15 g que je conseille).
  • Le sodium est un des minéraux les plus perdus dans la sueur (contrairement aux dires de certains), seul Punch Power n’en possède pas (ce qui est assez inexplicable) et comme souvent, les quantités font le grand écart entre 10.4 mg pour Apurna et 400 mg pour Overstims. Moyenne du panel 185.6 mg (vs. 200 mg que je conseille).
  • Le potassium participe à une fonction musculaire normale. 9 marques n’en mettent pas dans leur boisson de récupération (Isostar, PowerBar, GU…). Seules 3 marques sont bien dosées : Aptonia, Effinov Nutrition, Lactel et Nutratlétic. Moyenne du panel 121.4 mg (vs. 300 mg que je conseille).
  • Le magnésium aide à réduire la fatigue, c’est donc un actif important qui peut également intervenir dans la prévention des crampes même si elles sont multifactorielles. Étonnamment, 7 marques n’en ont pas (dont GU, High5, Nutratlétic…) et 10 marques sont correctement dosées. Moyenne du panel 58.1 mg (vs. 56 mg que je conseille).
  • Le calcium contribue au fonctionnement normal du muscle, ce qui est important en post effort. Sur cet ingrédient, soit les marques en ont et en quantité efficace, soit elles n’en mettent pas du tout. Concrètement, 9 marques en ont, 13 non. Moyenne du panel 95.1 mg (vs. 120 mg que je conseille).
  • Les vitamines du groupe B sont intéressantes car elles participent au métabolisme énergétique. 11 marques sont bien dosées et les 11 autres en ont soit insuffisamment, soit pas du tout.
  • Les antioxydants (vitamines C, E ou le zinc) ont un rôle après l’effort pour lutter contre les radicaux libres engendrés par l’effort. Encore une fois, je suis étonné que la moitié du panel n’en ait pas ou soit insuffisamment dosée. Moyenne du panel sur la vitamine C 20.6 mg (vs. 12 mg que je conseille).

Résumé par boisson

  1. Recovery Drink (Squeezy) : Excellente boisson de récupération avec tous les ingrédients bien dosés sauf le sodium et le potassium qui sont légèrement trop bas. Son seul défaut est de savoir où l’acheter. [Qualité : 17 Prix : 18].
  2. After Reload Drink (Isostar) : Très bonne boisson de récupération avec cependant l’absence d’antioxydant et de potassium ainsi qu’un dosage un peu trop faible en sodium. Le reste est nickel. [Qualité : 15 Prix : 19.5].
  3. Recovery Drink (Aptonia) : Les quantités conseillées semblent élevées (64 g de poudre), absence de calcium, de vitamines du groupe B et un dosage en sodium vraiment trop faible. Le reste est présent. [Qualité : 14 Prix : 19.5].
  4. Post Effort (Eafit) : Légèrement sous dosée en protéines (8.4 g vs les 10 g conseillé soit 16 % en moins) ainsi qu’en sodium et le potassium est quant à lui absent. Le reste est bien dosé. [Qualité : 15.5 Prix : 17.5]
  5. Recovery Drink (PowerBar) : Absence de potassium et de calcium, le sodium est, quant à lui, pas suffisamment dosé. Le reste est bon, son prix étant attractif. [Qualité : 14 Prix : 19].
  6. Boisson de Récupération (Overstims) : Très bonne boisson, très légèrement sous dosée en potassium, il manque une vitamine du groupe B et un antioxydant. Son principal défaut est son prix (enfin, comparé aux leaders du classement). [Qualité : 16 Prix : 16.5].
  7. Sporteus (Lactel) : 2ème meilleure boisson (ex aequo avec 2 autres), elle est très bien dosée sur les actifs excepté sur le magnésium et antioxydants où il n’y en a pas. A noter la présence de 4 stabilisants : E407, E460, E466 , E339. [Qualité : 16 Prix : 16].
  8. Boisson de Récupération (MX3) : Absence d’antioxydants, le potassium et le magnésium étant insuffisamment dosés. Le reste est ok. [Qualité : 14 Prix : 17.5].
  9. Recovery Drink (GU) : Insuffisamment dosée en protéines (8 g vs. 10 g conseillés) ainsi qu’en sodium, absence de potassium, magnésium et vitamines du groupe B. C’est assez récurrent avec cette marque. [Qualité : 11 Prix : 17.5].
  10. Amino (Effinov Nutrition) : C’est une excellente boisson sauf qu’elle est trop sous-dosée en glucides (8.8 g vs. 15 g conseillés). C’est vraiment dommage et ce problème de dosage en glucides est récurrent sur leurs produits (boisson énergétique et barre énergétique). Le reste des ingrédients étant nickels. A noter un cout relativement élevé [Qualité : 15.5 Prix : 12].
  11. Regen (Ergysport) : Sous dosée en protéines (6 g vs. 10 g conseillés soit 40 % de moins), sous dosée en potassium, le reste est nickel sauf son prix qui est assez élevé au gramme [Qualité : 15 Prix : 12].
  12. Bio Drink Recovery (Punch Power) : Trop faible en minéraux (sodium, potassium, calcium et magnésium), absence d’une vitamine du groupe B mais un coût assez faible, ce qui explique son classement [Qualité : 11 Prix : 15.5].
  13. Protein Recovery (High5) : elle a des protéines et des glucides et c’est tout. Un peu de sodium mais pas suffisamment, le reste est absent. [Qualité : 9 Prix : 17.5]
  14. Boisson de Récupération (Fenioux Multisports) : Trop faiblement dosée en protéines (5.5 g vs. 10 g conseillés soit 45 % de moins), légèrement sous dosée en magnésium, insuffisamment en sodium et potassium et absence de calcium et antioxydants. Son coût est faible, ce qui explique son classement [Qualité : 8 Prix : 18.5].
  15. Nutrarecup (Nutratlétic) : Absence de magnésium et de calcium, le reste étant nickel. Son principal problème est son coût trop élevé [Qualité : 16 Prix : 10].
  16. Speed Recup (Nutrisens Sport, ex. GO2) : Outre le problème d’allégation soulevé dans les coups de gueule, cette boisson est trop basse en protéines (4.6 g vs. 10 g. conseillés soit 54 % de protéines en moins), absence de potassium, vitamine C et sous dosée en sodium. [Qualité : 9.5 Prix : 16.5].
  17. Recup Max (STC Nutrition) : Très sous dosée en protéines (4.3 g vs. 10 g conseillés soit 57 % de moins) , le sodium et les vitamines du groupe B sont sous dosés, absence de calcium et d’antioxydants. Un tarif très abordable sauve les meubles [Qualité : 7.5 Prix : 18].
  18. Boisson de Récupération (Apurna) : Absence de minéraux (pourquoi ?) et d’antioxydant, présence des vitamines du groupe B. [Qualité : 10 Prix : 13].
  19. Protein Drink (Inkosport) : Pour moi, nous sommes plus sur une boisson de prise de masse musculaire avec une quantité de protéines supérieure aux glucides. Absence de potassium, calcium, magnésium, vitamines. [Qualité : 10 Prix : 13].
  20. Sport Pro (Isoxan) : Cette boisson n’est pas une boisson de récupération car elle n’a pas de protéine. Cf. mon coup de gueule mais les voir acheter sur Google le terme boisson de récupération est non franc vis-à-vis du consommateur, surtout quand on est sur de l’alimentation humaine.
  21. Whey Pure Isolat (Duo Tonic) : Tout comme avec Inkospor, cette boisson est plus destinée à la musculation avec une quantité de protéines supérieure aux glucides. D’ailleurs, ces derniers sont dosés, les autres ingrédients également. [Qualité : 4.5 Prix : 16].
  22. Hyprosport Récupération (PiLeJe) : Forcément, avec un stick de 15 g conseillé, tous les indicateurs sont dans le rouge (3.6 g de protéines vs. 10 g conseillés, 8.5 g de glucides vs 15 g conseillés…). Le mieux est de consommer 2 sticks mais cela change le coût qui est déjà élevé. [Qualité : 7 Prix : 10 pour 1 stick].
  23. Smart Protein (+Watt) : C’est également une boisson orientée prise de masse musculaire donc trop faible en glucides, absence potassium, magnésium, calcium et vitamines. [Qualité : 6 Prix : 6].

Voici mon comparatif de boissons de récupération, qui est la 1ère édition mais sur les mêmes critères que les autres comparatifs. Il est indépendant, basé sur l’analyse nutritionnelle qui est légalement obligatoire. Afin que tout soit transparent, je collabore avec Nutratlétic mais ce document est réalisé en dehors, avec « un œil transparent, honnête et intègre ». La meilleure preuve étant la 14ème place sur le ratio qualité/prix. Pour ceux qui auraient un doute, je leur conseille d’aller faire les étiquettes de chaque produit et de comparer.

- Vous souhaitez avoir un suivi alimentaire personnalisé ? Voir les plus-values

* Article publié par Nicolas Aubineau, Diététicien Nutritionniste du sport et en clinique


Voir en ligne : Nicolas Aubineau

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus