Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Il y a 60 ans, Roger Bannister entrait dans la légende du mile

Il y a 60 ans, Roger Bannister entrait dans la légende du mile

D 6 mai 2014     H 13:35     C 0 messages


agrandir

Soixante ans plus tard, Roger Bannister revit les quatre minutes qui constituent encore aujourd’hui un moment transcendant de l’histoire du sport.


C’était par une journée de printemps pluvieuse et venteuse, le 6 mai 1954, que le longiligne étudiant anglais en médecine est devenu le premier coureur à briser la légendaire barrière de quatre minutes pour franchir le mile, un exploit que beaucoup croyaient humainement impossible. Aidé par deux meneurs de train, Bannister, âgé de 25 ans, a complété les quatre tours de la piste d’Oxford en 3’59"04, un exploit qui a suscité la fascination et qui fait encore écho aujourd’hui. « C’était une cible, a commenté Bannister, aujourd’hui âgé de 85 ans et souffrant de la maladie de Parkinson, lors d’une entrevue avec l’Associated Press à son domicile d’Oxford, à une courte distance de la piste Iffley Road où il s’est fait un nom. Les athlètes universitaires avaient essayé depuis des années et ça ne semblait pas possible d’y parvenir. Il y avait cette magie de courir les quatre tours en une minute chacun.

« C’était une réalisation qui a marqué l’imagination populaire. Je pense que ça reste encore quelque chose qui est d’intérêt ». Le record de Bannister a tenu pendant seulement 46 jours, et il considère sa victoire contre son rival australien John Landy quelques mois plus tard comme son plus grand exploit sur les pistes. Pourtant, comme le 60ème anniversaire mardi le confirme, le chrono de 3’59"04 de Bannister fait partie de l’histoire de l’athlétisme et résiste à l’épreuve du temps. Il ne s’agit que d’une tranche de la vie de Bannister. Il a pris sa retraite de la course à la fin de 1954 et a continué à poursuivre une longue carrière en neurologie qu’il estime plus importante que tout ce qu’il a accompli sur la piste. « La médecine sans aucun doute, répond Bannister lorsqu’on l’interroge sur sa plus grande réussite. Je ne prétends pas avoir fait de grandes découvertes mais, en tout cas, je retire de la satisfaction des progrès dans la connaissance d’un aspect particulier de la médecine. Je suis beaucoup plus satisfait de ça que de ce que j’ai fait auparavant dans la course ». L’homme anobli Sir Roger en 1975 ralentit à mesure que les années passent. Il doit composer avec les effets de la maladie de Parkinson, une affection neurologique qui correspond à sa spécialité médicale.

« J’en connais un peu sur le sujet, ce qui est à la fois utile et inutile, a déclaré Bannister, assis dans son salon décoré de photos et de souvenirs de ses deux carrières. Mais j’ai 85 ans et quelque chose doit arriver ».
Bannister s’est fracturé la cheville droite dans un accident de voiture en 1975, et il est incapable de courir depuis. Il se déplace maintenant avec des béquilles à l’intérieur de son domicile et utilise un fauteuil roulant à l’extérieur. Des centaines d’athlètes ont couru le mille en moins de quatre minutes depuis que Bannister l’a fait, et le record du monde a été abaissé 18 fois depuis. L’actuel record est de 3’43"13, établi par le Marocain Hicham El Guerrouj en 1999.

Quelle est la prochaine barrière à franchir dans son sport ? Bannister estime que la marque de deux heures au marathon sera améliorée dans les prochaines années. Le meilleur chrono est de 2h03’23", établi par le Kenyan Wilson Kipsang à Berlin en 2013. « Il s’agit d’une amélioration de deux pour cent, a déclaré Bannister. Ça doit être exécuté par une journée avec la bonne température et sur un parcours qui n’est pas trop accidenté, de préférence un parcours qui est en ligne droite avec le vent dans le dos tout le long. Ce sera fait ». Bannister et son épouse Moyra commémoreront l’anniversaire du 6 mai, mardi, à l’Université d’Oxford, avec les membres de leur famille et des amis lors d’un déjeuner à Exeter College, où Bannister s’est inscrit en 1946, et une cérémonie aura lieu au Club Vincent, un club sportif riche d’une histoire de 150 ans.


Voir en ligne : RDS.ca

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus