Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Le Maraisthon : Victoires pour Jérôme Bellanca et Gwenaëlle Chardon

Le Maraisthon : Victoires pour Jérôme Bellanca et Gwenaëlle Chardon

D 20 juin 2016     H 23:24     C 0 messages


agrandir

Jérôme Bellanca bat le record sur le marathon. Siegfreid Proux s’impose sur le 10 km. Gwenaëlle Chardon et Christine Mayonnade l’emportent en féminines.


La course à pied de longue distance réserve rarement de surprises. C’était encore le cas hier, à l’arrivée de la 7ème édition du Maraisthon, où Jérôme Bellanca a remporté le marathon en 2h35’01", battant au passage le record de l’épreuve établi l’an dernier par le Lavallois Gwenaël Talour (2h37’50").

De Coulon à Murcie

Le Toulousain, membre de l’équipe de France des 100 km, prépare le championnat du monde de cette distance, prévu en novembre à Murcie, en Espagne. « Je visais les 2h30’ ici mais lorsque j’ai compris que ce n’était pas possible, j’ai relâché sur la fin » commentait le vainqueur du jour, qui avait réalisé ce temps à Paris, mais « en étant à l’agonie », selon ses propres dires.

« Il me manque 5 à 10 km sur la distance car j’ai souffert des intestins jusqu’à mi-mai et je commence juste à revenir. Ici, le parcours n’est pas difficile mais il est quand même exigeant. J’ai gagné, c’est l’essentiel. Tant pis pour le chrono… » Son dauphin, le Nantais Gwenaël Helleux (2h38’14"), n’a pu l’accompagner que dans le premier kilomètre. « Jérôme était au-dessus, il n’y avait rien à faire » résume-t-il.
Frédéric Lastisneres s’empare de la 3ème place avec un chrono de 2h44’42".

Du coté des femmes, Gwenaelle Chardon l’emporte en 3h10’51". Ses dauphines, Mireille Hervouin et Valérie Quercron terminent respectivement 2ème et 3ème en 3h23’24" et 3h26’11".

Sur le 10 km, Siegfried Proux, surveillant de prison en instance de mutation à Saint-Martin-de-Ré, s’est "évadé" dès le départ de la course, sans que personne ne puisse le rattraper. Il s’était déjà imposé en 2013 et 2014, avant d’être devancé l’an dernier par Boris Dessenoix. « J’adore venir courir à Coulon. Là, j’ai fait la course au train car je ne suis pas du matin. Je me suis levé à 6h30. Mais je suis très content de cette troisième victoire ».

Christine Mayonnade, en revanche, ne s’attendait pas à l’emporter. « Je ne suis pas encore en forme car je reviens de blessure et je suis venue accompagner mon ami qui court le marathon. J’aimerais redescendre sous les quarante minutes (41’14" hier à Coulon) avant de renouer ensuite avec le marathon » expliquait-elle, tout de même contente de sa victoire tout en mesurant le chemin qu’il lui reste à parcourir.

Car c’est aussi cela, la course sur route : chacun voit sa performance à l’aune de ses objectifs et de ses capacités physiques du moment.

* Article publié par P.J.


Voir en ligne : La Nouvelle République

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus