Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon Poitiers-Futuroscope : Succès pou Kumbi Bechère et Chemutai

Marathon Poitiers-Futuroscope : Succès pou Kumbi Bechère et Chemutai

D 26 mai 2014     H 13:04     C 0 messages


agrandir

Magnifiquement organisés par l’équipe de Jean-Paul Brandet, le semi et le marathon ont consacré deux champions. Mais le reste était à la hauteur.


Superbe ! La course a été superbe hier entre un parc de Blossac humide et un parc du Futuroscope liquéfié lorsqu’il a consacré l’Éthiopien Tura Kumbi Bechère. En fait, il n’y a pratiquement pas eu de suspense sur cette dixième édition du marathon malgré la présence de plusieurs grosses pointures. Dès le départ, trois d’entre eux essorent le peloton de sorte qu’au pied du baptistère Saint-Jean… la messe est pratiquement dite. Au cinquième kilomètre, les trois jarrets les plus affûtés sont aux côtés des ténors du semi. Bechère, Etana et Kiprotich, parfaitement calés sur le train de El Fadil impriment un rythme d’enfer que personne ne parviendra à suivre.

Journée records

Derrière, c’est bâché, chacun sait désormais que le huit de devant pousse trop fort pour être repris. Il y a là Bechère, Etana et Kiprotich pour le marathon, Sasia, Abdou-Daoud, El Fadil, Mouelhi et Borde pour le semi et les échappés tournent sur les bases de records sur les deux distances dont 2h16’ sur le parcours le plus long. Kiprotich le sait, il est favori et vise cette marque de 2h17’ qui semble ne pas devoir résister en ce jour des seigneurs.

Rien ne bouge jusqu’à la déviation du dix-huitième kilomètre qui aiguille les uns vers une arrivée où Abdou Daoud est concerné et les autres sur plus d’une heure de course. « Je ne sais pas si c’est ici que tout s’est joué explique Bechère après coup. Mais j’ai senti que la course se durcissait ». Et pour cause. Les grands compas du Kényan Stanley Kiprotich sont les seuls à pouvoir soutenir la foulée un peu plus ample de l’Éthiopien Bechère qui débute son entreprise de démolition. Au 25ème kilomètre, Etana cale et prend le vent du début des plaines. Kiprotich qui roule jusqu’ici à l’abri de Bechère s’enflamme et assure un train qu’il estime devoir piloter. « J’ai bien vu qu’il accélérait puis ralentissait sans cesse mais je ne me suis pas désuni malgré un point de côté », commente sobrement Bechère à l’issue d’une course qu’il a tactiquement maîtrisée. Toujours sur les bases du record, le duo file carrosse porté par le sentiment que rien ne pourra désormais les départager avant l’emballage final. Erreur !

Au kilomètre 34, Stanley Kiprotich ne joue plus de l’accordéon et perd un ton sur la gamme. Bechère le sent, Bechère le constate, Bechère l’achève. Pour son premier marathon de l’année sur les trois qu’il a programmés, il termine seul et bat le record de l’épreuve en 2h15’08’’ mais échoue à une minute de son record personnel. Une demi-heure plus tard, Immaculate Chemutai déboule au sprint. En 2 h42’58’’, elle bat le record établi l’an passé par sa sœur Mercy. Finalement, c’était une journée ensoleillée.

* Article publié par Jean-Jacques Cecconi


Voir en ligne : La Nouvelle République

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus