Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon Seine-Eure : Tura Bechere et Aline Camboulives victorieux

Marathon Seine-Eure : Tura Bechere et Aline Camboulives victorieux

D 16 octobre 2017     H 00:25     C 0 messages


agrandir

Battu l’an dernier, l’Ethiopien Tura Bechere a retrouvé hier le chemin du succès, son quatrième ici, devant quatre Kényans.


Triple vainqueur mais roi déchu l’année dernière, Tura Bechere a récupéré sa couronne au prix d’un effort de 2h21’33" devant une armada de Kényans lancés à ses trousses (ils sont quatre à occuper les places 2 à 5 du scratch). « C’est mon marathon, souriait le recordman de l’épreuve en 2013 à l’arrivée. L’année dernière, j’étais malade, mes chaussures me faisaient mal mais aujourd’hui, tout allait bien. J’ai beaucoup travaillé pour être à ce niveau. Je remercie tout le monde pour cette superbe course. » Le dénouement final a eu lieu deux kilomètres avant la ligne. Le groupe de tête composé encore d’une petite dizaine de coureurs à mi-parcours, dont le régional de l’étape Pierre Lemaître, s’est peu à peu effiloché pour laisser place à l’explication entre Bechere et Bushendich. « La température idéale pour un marathon, c’est 15°. Là, il faisait trop chaud. Mais les conditions sont les mêmes pour tout le monde et il faut faire avec, reconnaissait Lemaître. C’est pour ça je pense que le rythme n’était pas très élevé au début et que j’ai pu me détacher avec le bon groupe. Ça allait moins vite. Les gars devant peuvent courir l’épreuve en 2h12’, là on est aux alentours de 2h20’, ils sont partis prudemment ».

Lemaître dans le top 10

En effet, au kilomètre 21, il était difficile de pronostiquer le futur vainqueur même si certains visages en disaient déjà long. Comme les autres, « j’étais bien jusqu’au kilomètre 25 », précise le sociétaire du SPN Vernon et là, pour tout le groupe de tête, la cassure s’est produite. Bechere, Bushendich et Kirwa changeaient de braquet, laissant les autres concurrents sur place. Aouarouar s’accrochait mais ses efforts étaient vains. Ils ont même été repris par les poursuivants par la suite. « Ce n’était pas si difficile de le suivre, remarquait Bushendich à propos du futur lauréat, mais j’ai eu un petit souci au kilomètre 40 et il en a profité. Il était le plus fort aujourd’hui ». Tura Bechere, en solo, filait vers son quatrième sacre à Val-de-Reuil. Rien ni personne ne pourrait le priver de ce plaisir. Il précède les kényans Victor Bushendich Chelokoi, 2ème en 2h21’49" et Jackson Kiprono Kirwa, 3ème en 2h22’52".

De son côté, Pierre Lemaître terminait la course à la 9ème place en 2h28’15" : « C’est mon huitième marathon sous les 2h30’ depuis 2010, ça montre que je sais me gérer. Je visais un meilleur temps et suis un peu déçu par mon chrono. Chaque marathon est différent, c’est une nouvelle aventure à chaque fois, il faut tout prendre en compte. Au regard de tous ces paramètres et de mon entraînement, avec du recul, d’ici quelque temps, je me dirai que je peux être fier de cette performance ».

À noter que la première féminine, Aline Camboulives (Saint-Julien, 12ème au scratch), a pulvérisé le record de l’épreuve détenu depuis 2013 par Chemutaï de plus d’une minute en finissant en 2h39’36". Ses dauphines, l’ougandaise Jacqueline Nyetipei Kiplimo et la kényane Irène Kemunto Mogaka terminent respectivement 2ème et 3ème en 2h44’58" et 2h46’07".


Voir en ligne : Paris Normandie

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus