Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Récits » Marathon » Marathon Touraine Loire Valley

Marathon Touraine Loire Valley

D 21 septembre 2014     H 00:00     C 0 messages


agrandir

Bonjour à tous

Pas très adepte des premières éditions (j’ai du en courir un seul depuis que je pratique la course à pied), me voilà inscrit au marathon de Tours. Initialement attiré par les 20 km de Tours, qui jouit d’une excellente réputation, mon choix s’est ensuite porté sur l’épreuve reine quand j’ai su que l’organisation montait son marathon.

On ne peut pas dire que ce we débute sous les meilleurs auspices avec mon accident survenu près de Blois, quelques 60 km avant Tours. A ce moment, j’avais 2 possibilités : rallier la préfecture d’Indre-et-loire en taxi ou … rentrer chez moi. M’étant bien entraîné pour ce rendez-vous, j’opte pour la première solution, d’autant plus que j’étais sorti indemne de ce gros accrochage.

J’arrive, en fin d’après-midi, à mon hôtel. Le temps de prendre mes dispositions avec mon assurance, il est déjà l’heure d’aller dîner. Je suis situé à 10 mn du centre-ville, idéal pour moi qui n’ai plus de voiture.

Samedi matin, petite mise en jambes d’une trentaine de mn pour me remettre de mes émotions et voir si tout va bien physiquement. Ca semble être le cas. En fin de matinée, retrait du dossard et des nombreux cadeaux : veste Asics, sac à dos "collector", coffret souvenir de 2 bouteilles de vin de Loire : pas mal pour un tarif à 40 €, certains feraient bien de s’en inspirer. J’en profite pour déjeuner dans le quartier, animé et ne manquant pas de petits restos sympas.

En soirée, je reviendrais dans ce quartier pour participer à la traditionnelle pasta-party. Sur mon chemin, je passe chercher Juan. Mais, avant ce repas, Pascal, un copain de course à pied, m’a invité à prendre l’apéro pour fêter son … 200ème marathon. J’y retrouve de nombreuses connaissances dont la joyeuse troupe des kékés du bocage. Francine et Marc nous rejoignent mais, avec Juan, ils refusent de goûter ce délicieux breuvage qui nous est proposé : il faut dire que, le lendemain, affublés de leur déguisements, ils ont été recrutés pour combattre les créatures maléfiques, épaulés en cela par la redoutable Karine.

Du coup, dans l’euphorie générale, nous ferons la fermeture de la pasta-party. Heureusement, il reste encore des pâtes.

La course

Le lendemain matin, j’arrive de bonne heure sur le lieu de départ. Je laisse mon sac à la consigne puis j’essaye de retrouver les copains. Je croiserais quelques coureurs CLM pour la photo mais point de coureurs Pcap. Je pars m’échauffer. Pas besoin de me précipiter dans mon sas : ayant obtenu un dossard dans le sas des 3h, je pourrais y entrer au dernier moment, merci l’organisation.

3500 participants au départ, un record pour une 1ère édition. Il fait déjà un peu chaud. Pas bon pour moi qui n’apprécie que modérément la chaleur. Le parcours se compose d’une boucle en aller-retour le long du Cher et de la Loire.

Le coup de feu retentit à 9h. Je pars avec le ballon des 3h. Le meneur d’allure est très régulier. Malheureusement, aujourd’hui, je sens, dès le km15, que je n’aurais pas les jambes pour le suivre. Nous empruntons le circuit, assez ombragé, de la « Loire à vélo ». Avec un petit groupe, nous réussissons à recoller peu avant le km20 mais, après les passages tortueux dans les jardins du château de Villandry, je serais dans l’incapacité de le suivre. Je passe le semi-marathon en 1h30 tout rond mais je sais que je ne pourrais pas courir un 2ème semi du même acabit.

Le retour est, lui, moins bien abrité. Je prends un terrible coup de chaud et je me dis que le chemin va être bien long jusqu’à l’arrivée. Grosse ambiance sur le pont qui enjambe le Cher vers le km23 : ces encouragements font du bien. Ces encouragements, nous les aurons dans toutes les villes traversées : merci à tous ces gens au bord des routes, d’autant plus que certaines portions sont en plein soleil.

Le ballon des 3h15 me passe, il me semble, avant le km30. Je ne peux pas l’accrocher et je le vois s’éloigner inexorablement. Je crois me souvenir avoir franchi ce passage en 2h15 : à 12 km/h, il me restait donc une opportunité d’aller chercher les moins de 3h15. Pas mal de faux-plats montants sur cette 2ème partie. D’autres me diront qu’ils ont trouvé le tracé très roulant : il faut dire que l’on apprécie la course différemment lorsque l’on est dans le dur. Je n’arriverais même pas à tenir ce rythme et je finirais en 3h25. Malgré tout, je ne suis pas trop mal classé : 310ème sur plus de 3200 arrivants (3247 exactement). D’après ce que j’ai pu entendre au retrait des dossards et dans le peloton, de nombreux concurrents effectuaient leur baptême du feu (avec la chaleur ambiante, c’était le cas de le dire).

Épilogue et impressions

Encore des cadeaux à l’arrivée : la médaille "collector" et le maillot technique Asics "finisher". Après avoir été déguster la paëlla offerte par l’organisation après la course sur les bords de la Loire, j’irais récupérer mes affaires et m’allonger, à l’ombre, en attendant les copains. Vers les 5h15 de course, appareil photo en bandoulière, je me rapproche de la ligne d’arrivée pour immortaliser les coureurs de ma connaissance. La plupart avaient annoncés un chrono tranquille entre 5h30 et 6h et je les verrais arriver au fur et à mesure avec, en point d’orgue, Pascal qui bouclera donc son 200ème marathon, entouré de ses 2 fils et de sa femme. Chapeau Pascal…

N’ayant plus de moyen de locomotion, je rentrerais d’ailleurs sur la région parisienne avec ce dernier.

En conclusion, un beau marathon et une bonne organisation, malgré quelques petits couacs, pour une 1ère édition. Mon 37ème marathon dans le département 37 : ca aussi, ca n’a pas du arriver très souvent. Il est déjà acquis que mon 38ème sera, non pas en Isère, mais à Cuba…

Portfolio

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus