Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon de Londres : Wilson Kipsang et Edna Kiplagat impériaux

Marathon de Londres : Wilson Kipsang et Edna Kiplagat impériaux

D 13 avril 2014     H 15:29     C 0 messages


agrandir

Le Kényan a fait honneur à son statut de recordman du monde en remportant avec brio le marathon de Londres en 2h04’29", record du parcours.

- Résultats 2014 Marathon


Dans cette course au plateau de rêve, le plus dense de l’histoire, l’idole des JO de Londres Mo Farah n’a pas pesé lourd (8ème). Pour ses grands débuts sur la distance, Farah, le double champion olympique des 5000 et 10000 m, a manqué son objectif minimal, le record de Grande-Bretagne de Steve Jones (2h07’13"). Malgré l’appui des quelque 700000 spectateurs massés sur le parcours, le facétieux champion d’origine somalienne, dont la prime de départ était estimée à 330000 francs suisses, n’a pu faire mieux que 2h08’21". « Je reviendrai, la vie continue », a commenté Farah, qui a fini très fatigué malgré un début de course prudent. « C’était assez dur, j’ai aussi manqué un ravitaillement et les lièvres m’ont parfois laissé en plan. Mais on apprend... »

Devant, les Kényans n’avaient, eux, plus grand chose à apprendre. A 32 ans, Wilson Kipsang est bien le n° 1 mondial de la discipline. Le recordman du monde (2h03’23" à Berlin en septembre dernier) a attendu son heure pour déposer son tenace compatriote Stanley Biwott (2ème en 2h04’55") dans les cinq derniers kilomètres. L’éthiopien Tsegaye Kebede, vainqueur en 2013, complète le podium avec un chrono de 2h06’30". Vu la difficulté du parcours londonien, avec ses secteurs pavés, ses 2h04’28" peuvent être estimés à peu près au niveau de son record du monde établi sur le billard berlinois. C’est la première fois que le médaillé de bronze des JO 2012 s’impose à Londres. Cette année, le marathon de Londres réunissait quatre des dix meilleurs marathoniens les plus rapides de tous les temps, pour un plateau plus dense que celui des Jeux olympiques. L’immense Haile Gebreselassie lui-même (40 ans) n’était qu’un des lièvres sur cette course. L’Ethiopien n’a pas tenu jusqu’à la moitié de la distance, lui qui devait emmener le peloton jusqu’au 30ème km.

La Kényane Edna Kiplagat (34 ans) s’est imposée chez les femmes en 2h20’21". Ce succès de prestige s’ajoute à ses deux titres mondiaux sur la distance. Elle a devancé de 3 secondes sa compatriote Florence Kiplagat.
Les deux Kiplagat, sans lien de parenté, ont profité d’une maladresse de l’Ethiopienne Tirunesh Dibaba pour se détacher vers le km31. Dibaba, la triple championne olympique des 5000 et 10000 m, qui faisait ses débuts sur la distance, a laissé tomber son bidon de ravitaillement. Le temps de se baisser pour le ramasser, ses deux rivales s’étaient envolées. L’Ethiopienne, considérée comme la meilleure athlète sur piste de tous les temps, n’a pas pu revenir et termine 3ème à 14 secondes.

Le Lucernois Marcel Hug (28 ans) a remporté l’épreuve en fauteuil roulant, s’imposant au sprint en 1h32’41". Septuple champion du monde, Hug avait déjà remporté le marathon de Paris une semaine plus tôt. Quelque 37000 coureurs avaient décroché un dossard pour cette épreuve, pour laquelle la demande est traditionnellement cinq fois plus élevée que le nombre de participants admis au départ.


Voir en ligne : 20 Minutes.ch

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus