Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon de Metz : Le même en mieux

Marathon de Metz : Le même en mieux

D 23 mai 2013     H 08:39     C 0 messages


agrandir

La cinquième édition du Marathon de Metz, support du championnat de France le 12 octobre 2014, pourrait marquer un tournant dans l’histoire de l’épreuve. Voilà pourquoi.


Le 27 octobre prochain, deux semaines après une quatrième édition qu’ils espèrent grandiose, les organisateurs du Marathon de Metz auront un œil sur Toulouse. Là-bas, le titre de champion de France de la distance sera décerné au courageux qui accrochera sa foulée le plus longtemps à celle des coureurs des Hauts-Plateaux avant de prendre, le 12 octobre 2014, la direction de l’Est de la France et Metz. Là-bas, surtout, ils jugeront du poids et des effets que représente l’accueil de ce championnat. Des effets qu’ils touchent déjà du doigt.

Aujourd’hui

Une vraie reconnaissance. Puisque vouloir n’est pas toujours pouvoir et que l’obtention d’un championnat de France n’est jamais facile, le choix de Metz par la Fédération française est déjà une belle preuve de reconnaissance pour une course née en 2010. Candidat au côté de Rennes, le Chef-lieu de la Moselle a récolté les lauriers après deux ans d’un âpre combat. « Bernard Amsalem, le président de la Fédération française, nous avait dit que ce serait compliqué de l’avoir pour 2013, élude Belkhir Belhaddad, l’adjoint aux Sports de la Ville de Metz. Mais il nous a conseillé de poser une candidature pour 2014. Nous avons vraiment tout fait pour l’obtenir ». En écho, Dominique Boussat, organisateur de l’épreuve, n’oublie pas les mutations qu’il a fallu faire pour en arriver à ce stade : « Sans le soutien d’A2M, on n’aurait jamais eu ce championnat. Le changement de parcours, plus roulant, a dû aussi peser dans la balance ».

Demain

Plus de densité. Effet-domino de l’organisation du championnat de France, la densité accrue derrière les coureurs kényans est l’une des principales satisfactions de l’organisation messine. « La part des 300 ou 400 coureurs en plus qui viendront seulement pour les championnats de France n’est pas négligeable, ils combleront le vide entre les meilleurs et les athlètes régionaux », souffle Boussat.

Après-demain

S’installer dans le paysage. Pour Belkhir Belhaddad, l’envol du Marathon de Metz passe par une vigilance de tous les instants. « Cette obtention de championnat de France n’est qu’un étape , assure-t-il. L’objectif, c’est réussir à garder et à faire grandir ce vivier de coureurs qui viendront en 2014 ». Le parcours ne devrait plus bouger et Metz ne compte pas s’étaler en multipliant les courses loisir à côté du Marathon. « Il faut que ça reste l’épreuve-reine du jour » assure d’ailleurs Boussat.


Voir en ligne : Le Républicain Lorrain

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus