Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon de Montréal : Une Américaine perd la vie

Marathon de Montréal : Une Américaine perd la vie

D 23 septembre 2015     H 00:02     C 0 messages


agrandir

La coureuse de 34 ans est morte d’un arrêt cardiorespiratoire au huitième kilomètre. Le Marathon de Montréal a pris une tournure dramatique dimanche quand une Américaine du Maryland âgée de 34 ans est morte subitement, en pleine course, d’un arrêt cardiorespiratoire.


« Quand nous sommes arrivés, elle était en arrêt cardiaque. On a tenté de la réanimer avant de la transporter vers un centre hospitalier », a expliqué Stéphane Smith, porte-parole d’Urgences-santé.

L’Américaine était inscrite au semi-marathon et avait complété environ huit kilomètres lorsqu’elle a éprouvé un malaise. La femme de 34 ans, qui se trouvait alors sur la piste Gilles-Villeneuve, s’est subitement effondrée au sol. Son décès a été constaté à l’hôpital peu de temps après.

« Nous sommes profondément attristés par cette situation tragique et tenons à transmettre nos plus sincères condoléances à la famille et aux amis de cette coureuse en ce moment difficile », a indiqué dans un courriel François de Champlain, l’urgentologue dépêché par l’organisation du Marathon de Montréal.

La famille de la coureuse a été avisée en fin d’après-midi du décès. L’Américaine était accompagnée de trois proches qui participaient eux aussi à la 25ème édition du marathon.

État critique

Un autre coureur a lui aussi fait un arrêt cardiaque lors de l’événement. L’homme dans la quarantaine était tout près du fil d’arrivée lorsqu’il a eu un malaise.

« On a dû le réanimer sur place jusqu’à la clinique qui était sur le site. Il a été transporté à l’hôpital par la suite », a confirmé dimanche après-midi le porte-parole d’Urgences-santé. Son état est jugé sérieux.

Au total, pas moins de 16 participants ont dû être transportés vers un centre hospitalier. Environ 200 personnes ont dû être traitées par les médecins de la clinique qui était installée sur le site, selon Urgences-santé.

Connaitre ses limites

Il faut être à l’écoute de son corps et de ses limites, selon Maxime St-Onge, kinésiologue.

« Statistiquement, le risque de mourir lors d’un marathon est plutôt bas, mais il y a toujours un risque. Parfois, les gens prennent l’activité à la légère. Il faut faire attention et passer un examen de santé avant de se lancer, a-t-il expliqué à TVA Nouvelles. Certains surestiment leurs capacités, aussi ».

* Article publié par Marie-Christine Noël


Voir en ligne : Journal de Montreal

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus