Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon de Saint-André-des-Eaux : 37ème édition le 06 aout 2017

Marathon de Saint-André-des-Eaux : 37ème édition le 06 aout 2017

D 4 août 2017     H 10:40     C 0 messages


agrandir

Avec bientôt 37 éditions à son actif, le marathon de Saint-André-des-Eaux, qui aura lieu dimanche, à 8h, est l’un des trois plus vieux du pays. Une longévité qui s’explique par son originalité, au cœur d’une campagne dinannaise que le village de 300 âmes aime réveiller.


C’est une exception qui dure. Loin des grandes métropoles, à des années lumières de New York, Paris, ou Londres, Saint-André-des-Eaux continue d’incarner une certaine idée du marathon. Nichée à une dizaine de kilomètres au sud de Dinan, cette commune d’à peine 300 âmes, qui fêtera dimanche sa 37ème édition, s’est forgée une réputation loin des sentiers battus.

Devant les caméras de FR3

« Des marathons de village comme celui-ci, je n’en connais pas, confie Alain Faisant, fondateur, en 1981, de ces 42,195 km avec le comité des fêtes de la commune qui en assure encore le déroulement. A l’époque, l’idée était de faire découvrir le secteur. Et de mettre sur pied une course qui n’arriverait pas au milieu des voitures. Mais c’était tout nouveau. Dans le vocabulaire local, le mot marathon n’existait même pas. Et personne n’y croyait. « Il n’y en a même pas à Rennes, comment voulez-vous que ça fonctionne ici », me disait-on. » Avec 34 inscrits et 24 arrivants, ce fut pourtant une réussite que les caméras de FR3, descendues de la capitale bretonne pour l’occasion, contribuèrent à amplifier. Il faut dire qu’à l’époque, l’épreuve brillait déjà par son originalité, notamment de par son ouverture aux femmes que la Fédération française d’athlétisme (FFA) n’autorisait pas encore à courir. Celles-ci devront d’ailleurs attendre 1984 pour participer au marathon des Jeux Olympiques, à Los Angeles. Cette forme de liberté, voire de transgression, n’a jamais abandonné l’épreuve. Aujourd’hui encore, chaque participant peut être accompagné sur les 42,195 km, contrairement aux règlements habituels. « La FFA n’aime pas trop ça, sourit Alain Faisant qui, à 65 ans, sera encore au départ, dimanche. Mais ça correspond bien à l’esprit de la course. Ici, au cœur de la campagne, l’ambiance est familiale ». D’autant plus que le nombre de participants dépasse rarement les 200 inscrits.

L’air pur de la Bretagne

Vainqueur en 2005 (2h27’) et 2007 (2h30’), Vincent Rousseau en a gardé un souvenir mémorable. « Même si on est sur la route, on est davantage dans l’esprit du trail, explique le Parisien. Ce n’est pas une épreuve de masse, il y a plus de contacts qu’ailleurs. Et puis c’est en pleine campagne, on traverse plusieurs villages. Ici, il n’y a pas de pollution. Clairement, c’est une épreuve à part. Et un excellent prétexte pour venir découvrir la région ». Avec bientôt 37 éditions à son actif, le marathon de Saint-André-des-Eaux est aujourd’hui l’un des plus vieux du pays, juste derrière Paris et Albi. Une longévité qu’il doit à son originalité autant qu’à cette capacité à rester lui-même.

* Plus d’infos sur http://st-andre-des-eaux22.bzh

* Article publié par Matthieu Huet


Voir en ligne : Le Télégramme

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus