Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon de Séoul : Succès pour Wilson Loyanae Erupe et Damte (...)

Marathon de Séoul : Succès pour Wilson Loyanae Erupe et Damte Hiru

D 20 mars 2018     H 09:13     C 0 messages


agrandir

Le kényan Wilson Loyanae Erupe a remporté un quatrième titre au Marathon de Séoul tandis que l’éthiopienne Damte Hiru a remporté la course féminine de l’IAAF, ce dimanche 18 mars.

- Résultats 2018 Marathon


Loyanae, âgé de 29 ans, s’est détaché du peloton de tête dans les cinq derniers kilomètres pour remporter la victoire en 2h06’57", soit avec six secondes d’avance sur son compatriote Mark Korir (2h07’03").

La première victoire de Loyanae dans la capitale coréenne remonte à 2012, avec un record de parcours de 2h05’37". Il a gagné à nouveau trois ans plus tard en 2h06’11" et a ensuite défendu avec succès ce titre en 2016 en 2h05’13", réduisant ainsi son record de parcours. Il était de retour l’année dernière mais dans une course de qualité, a terminé cinquième.

La course s’est ouverte rapidement. Une meute de neuf coureurs a atteint les cinq kilomètres en 14’49", dix kilomètres en 29’39", 15 km en 44’41" et 20 km en 59’59". L’éthiopien Deribe Robi et le kényan Paul Kipkemoi Kipkorir, qui ont pris 10 secondes d’avance sur le peloton de chasse des sept, atteignent le point de contrôle du km 25 en 1h14’57".

Poursuivant sur cette lancée, les deux hommes ont prolongé cette avance à 18 secondes cinq kilomètres plus tard, mais ils ont payé leurs ambitions dans les cinq kilomètres suivants lorsqu’ils ont été attrapés par Loyanae, Korir, Benson Kipruto, Marius Kimutai et Felix Kipchirchir.

Le prochain tronçon serat décisif. Loyanae s’est détaché et a réussi à marquer une avance de cinq secondes sur Kipruto au km 40. Korir a encore deux secondes de retard. Dans les derniers mètres, Korir prend de la hauteur, passant devant Kipruto, mais incapable de rattraper le leader. Korir a terminé en 2h07’03" et un 3ème kényan, Kipruto, a fini en 2h07’11".

Plus loin, Kimutai a terminé quatrième en 2h07’45" et Kipchirchir cinquième en 2h07’57".

La course féminine a commencé de la même façon avec un groupe de huit coureuses qui ont couru ensemble sur 20 kilomètres en 1h08’06". Ce groupe a été réduit à cinq au km 25 : les éthiopiennes Hiru, Mulu Seboka Seyfu et Gutemi Shone Imana et les kényanes Margaret Agai, championne en titre, et Monica Jepkoech.

Mais Hiru allait bientôt faire son accélération décisive. L’athlète de 24 ans a pris une avance de 23 secondes au km 40 et a remporté sa première victoire en carrière, terminant sans encombre en 2h24’08". Agai et Jepkoech ont rattrapé une partie de leur retard au cours des dernières hectomètres mais ont tout de même terminé en retrait, en signant respectivement des chronos de 2h24’30" et 2h24’31" pour terminer deuxième et troisième. Seboka fut la prochaine arrivante en 2h25’01".

* Article publié par Bob Ramsak


Voir en ligne : IAAF

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus