Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon de Séville : Victoires pour Erik Titus et Paula González

Marathon de Séville : Victoires pour Erik Titus et Paula González

D 19 février 2017     H 19:06     C 0 messages


agrandir

Le kényan Erik Titus a été le vainqueur surprise de la 33ème édition du Marathon de Séville ce dimanche 19 février, améliorant le record du parcours de cette course avec un chrono de 2h07’43". Dans la course féminine, l’Espagnole Paula González a défendu avec succès son titre en 2h28’54".

- Tous les résultats 2017


Parfaitement rythmé par l’espagnol Jesús España, la course masculine a débuté à un rythme soutenu de 3’02" au km pour battre le record du parcours de 2h08’14" établi l’an dernier. Les 10 kilomètres ont été couvert en 30’28" avec tous les favoris confortablement calés derrière les deux lièvres, l’espagnol et l’érythréen Amanuel Mesel.

Poursuivant sur le même circuit qui a vu ses débuts la saison dernière, l’Espagnol a mené le groupe jusqu’au semi-marathon, avec un prometteur 1h04’05". Sept hommes étaient encore au contact dont Titus et son compatriote Shadrack Kipkosgei.

Une fois que Mesel a pris le commandement de la course, le tempo s’est accéléré de près de quatre secondes par kilomètre. Cela réduisait graduellement le groupe et au km 30, quatre hommes restaient en lice : le trio kényan de Titus, Kipkosgei et Kipkemboi Kinsang et l’Ethiopien Tariku Kebede. Mesel a ensuite abandonné pour laisser les favoris sur le chemin idéal pour un chrono sous les 2h08’.

A six kilomètres de l’arrivée, Titus a laissé ses trois poursuivants derrière. Titus a obtenu la victoire en 2h07’43", cinq secondes devant l’éthiopien Tariku Kebede qui disputait son troisième marathon (2h07’48"). Le kényan Kipkemboi Kipsang a terminé sur le podium en 2h08’26", battant son record de plus d’une minute.

La course féminine a été, très tôt, contrôlée par les coureuses africaines (les éthiopiennes Tizita Terecha Dida, Bekelech Diba Bedada et Lemelem Yachem plus la kényane Salome Jerono Biwott).

Elles ont couvert les 10 premiers kilomètres en 34’44" avec la Britannique Lily Partridge, 17 secondes derrière et González encore cinq secondes plus loin, en compagnie de la kényane Pauline Wangui.

Au 12ème kilomètre, le tandem Bedada-Terecha partageait la tête tandis que González et Wangui rejoignaient Partridge dans le groupe de chasse. Au semi-marathon, atteint par les Éthiopiennes en 1h12’42", elles ont étendu leur avance à plus d’une minute.

Terecha ne pouvait pas résister au rythme de Bedada, cette dernière devenant leader solitaire avec une avance d’1’46" au km30. Commençant sa remontée derrière, González, soutenue par la foule, a trouvé l’énergie nécessaire pour combler son retard sur les éthiopiennes. C’est au 38ème kilomètre que l’Espagnole a rattrapé Bedada et l’a lâché irrémédiablement.

Au cours des derniers kilomètres, Wangui a également réussi à dépasser Bedada tandis que González atteignait la ligne d’arrivée en 2h28’54", battant de près de trois minutes son meilleur temps pour sa deuxième apparition sur la distance. Wangui finissait deuxième en 2h30’49" tandis que Bedada se contentait de la troisième place en 2h31’47". Partridge terminait quatrième pour ses débuts sur marathon avec un chrono prometteur de 2h32’10".

* Article publié par Emeterio Valiente


Voir en ligne : IAAF

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus