Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon de Valence : Sammy Kiprop Kitwara et Aberu Mekuria Zennebe (...)

Marathon de Valence : Sammy Kiprop Kitwara et Aberu Mekuria Zennebe victorieux

D 20 novembre 2017     H 08:05     C 0 messages


agrandir

Le kényan Sammy Kiprop Kitwara a établi, ce dimanche 19 novembre, un record sur le parcours du marathon de Valence, ce qui fait de cette épreuve, le marathon le plus rapide d’Espagne.

- Tous les résultats 2017


Le kényan, âgé de 31 ans, a produit un effort de 2h05’15" pour terminer avec près d’une minute d’avance sur le précédent record, se plaçant à la septième place sur la liste mondiale 2017 des meilleurs chronos.

L’éthiopienne Aberu Mekuria Zennebe a remporté la course féminine en 2h26’17", améliorant sa quatrième place de l’année dernière. La coureuse de 33 ans a terminé près d’une minute devant la Biélorusse Volha Mazuronak, 2ème en 2h27’14".

Quatrième tentative victorieuse pour Kitwara

Emmenés par cinq lièvres, les premiers passages des hommes ont été plutôt rapides, le groupe de tête ayant franchi les points de 5 et 10 km en, respectivement, 14’54’ et 29’46". Jusque là, tous les principaux favoris (les kényans Evan Chebet, Emmanuel Mutai et Sammy Kitwara) ont couru ensemble dans des conditions idéales de 12C et sans vent.

Les meneurs d’allure, les kényans Kilimo Rhonzas et Daniel Muteti, ont mené le groupe de tête en 44’41" sur 15 kilomètres et 1h02’46" à la mi-course. Avec 10 athlètes toujours aux avant-postes, on espérait que le temps de la victoire serait bien inférieur au record du parcours de 2h06’13".

Le point au km25 a été atteint en 1h14’32" et peu de temps après, Mutai, crédité d’un temps de 2h03’13" en 2014, fut le premier à lâcher prise. Le rythme s’est même accéléré dans la section des cinq kilomètres suivants qui a été parcourue en 14’38" pour un temps total de 1h29’10" au passage du km30, avec Kitwara qui courrait confortablement en tête. Cette augmentation de vitesse a réduit le peloton de tête de 10 à 5 hommes sous les traits de Kitwara, Chebet, le duo éthiopien Aberu Kuma Lema et Deribe Robi Melka, plus l’érythréen Samuel Tsegay.

Le mouvement clé est venu au 33ème kilomètre quand Kitwara et Chebet se sont facilement détachés du reste du groupe pour assurer une marge importante sur les éthiopiens et Tsegay.

La paire kényane a franchi le 35ème kilomètre en 1h44’18" pour suggérer qu’un record du marathon le plus rapide d’Espagne était plus que probable car ils avaient une grosse marge de 45 secondes sur les meilleurs temps de passage.

Kitwara s’est détaché de Chebet au km39 pour faire face aux trois derniers kilomètres en solo. Le kényan aux longues jambes a couru majestueusement dans les dernières minutes pour augmenter progressivement son avance sur Chebet, tandis que Lema et Melka se sont débarrassés de Tsegay dans la lutte pour la troisième place pour le podium.

Une fois à l’intérieur du dernier kilomètre, le seul point d’interrogation restant était de savoir si Kitwara serait capable de finir en 2h05’. Bien qu’il ait terminé 15 secondes au dessus de cette barrière, son gain final de 2h05’15" était encore plus rapide de 58 secondes par rapport au précédent record.

Ayant échoué à terminer ses trois autres tentatives de marathon cette année (Boston, Berlin, Amsterdam), Kitwara a finalement atteint son objectif de terminer à sa 4ème tentative. Ce chrono de 2h05’15" est son deuxième meilleur temps à ce jour, après ses 2h04’28" réalisés à Chicago il y a trois ans. Il a également couru la seconde moitié plus vite que la première, 1h02’46" contre 1h02’29".

Chebet a terminé 15 secondes derrière Kitwara, prenant une seconde place en 2h05’30". Melka a pris le dessus sur Lema dans la bataille pour la troisième place, 2h06’38" et 2h06’44" furent leurs performances respectives.

En plus du record de Kitwara, la course d’aujourd’hui a également été la meilleure sur le sol espagnol avec six hommes terminant sous les 2h08’.

Mekuria l’emporte sur la tacticienne Mazuronak

La course féminine s’est lancée sur un rythme régulier de 3’26/3’27 au km, établi par la kényane Emmanuel Biwot et l’italienne Simone Pessina.

Étonnamment, la femme la plus rapide du plateau, la Biélorusse Volha Mazuronak, a décidé de ne pas suivre ce rythme et au km10, elle avait 26 secondes de retard (34’19" contre 34’45") sur le groupe principal, qui incluait les Éthiopiennes Aberu Mekuria et Aynalem Kassahun Teferi, les kényanes Winny Jepkorir, Polline Njeru et Naomy Chepkorur ainsi que la championne européenne du semi-marathon portugaise, Sara Moreira.

Le point à mi-parcours a été atteint en 1h12’53", ce qui ne suggérait pas une amélioration du record du parcours de 2h24’48". Mazuronak, qui a terminé cinquième du marathon aux Jeux olympiques l’an dernier, est passée 43 secondes après le peloton de tête.

Moreira a été la première athlète à quitter le groupe de tête. Mekuria, quant à elle, a continué à se rapprocher des lièvres et est rapidement devenue la seule athlète capable de soutenir ce rythme.

Dans une course magistralement négociée, Mazuronak a commencé à dépasser ses adversaires une à une. Au km40, elle avait repris tout le monde à part Mekuria et Jepkorir.

Mekuria a réussi à repousser ses rivales pour remporter l’épreuve en 2h26’17", lors de son quatrième marathon de l’année. La rapide Mazuronak a doublé Jepkorir dans les derniers 500 mètres pour terminer deuxième en 2h27’14" pour son premier marathon de l’année, après avoir couvert chaque semi dans des temps presque identiques de 1h13’36" et 1h13’38". Jepkorir a terminé quatre secondes plus tard à la troisième place (2h27’18"), améliorant de 34 secondes son précédent meilleur chrono.

* Article publié par Emeterio Valiente


Voir en ligne : IAAF

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus