Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon de Vannes : 16ème édition le 18 octobre

Marathon de Vannes : 16ème édition le 18 octobre

D 10 octobre 2015     H 04:17     C 0 messages


agrandir

C’est une des raisons de son succès : le Marathon de Vannes a un parcours exceptionnel le long du golfe et tient à le conserver. C’est pourquoi un soin particulier est apporté à l’environnement. La course à pied est gagnée par l’écologie.


Un grand cru. C’est ainsi que s’annonce le marathon du 18 octobre. En fin de semaine, le compteur était à 1850 inscrits, soit 200 participants de plus que l’an passé. Parmi les plus titrés : en femmes, Stéphanie Le Floch, Gaëlle Salfray, Isabelle Pronost, Mélanie Toullec et la détentrice du record de l’épreuve, Nathalie Vasseur, en 2h50’ ; en hommes, Yoann Lucas, Samy Lahali et Christian Dréan, vainqueur de l’an passé, tous entre 2h32’ et 2h36’. Rappelons que le record reste détenu par Nourredine Sobhi, en 2h25’. Un Nourredine Sobhi qui a, depuis, lancé une chaîne de magasins de sports et qui est l’un des principaux partenaires du marathon.

Féminisation

Alain Mayeur, le président du marathon, et Guilhem Escobar, le directeur, recevaient, jeudi au Kyriad Prestige, tous leurs partenaires pour leur donner les dernières informations sur l’épreuve. D’abord, donc, la participation qui s’annonce très bonne, d’autant que les Foulées du golfe (10 km) ont déjà réuni 1400 participants, que le Duo de l’Hermine est complet depuis le début septembre et que la nouveauté de l’année, le relais entreprises, affiche pour l’instant 55 équipes. Une particularité cette année, le peloton se féminise. On compte 100 femmes supplémentaires par rapport à 2014. La raison ? La multiplication des courses féminines et un engouement de plus en plus fort chez les femmes pour le jogging.

La faune et la flore

Le parcours est un élément fort du succès du Marathon de Vannes, à travers la ville et l’intra-muros, le long de sentiers du golfe, l’île Conleau. Raison de plus de la surveillance apportée à l’environnement par les organisateurs. L’épreuve emprunte, en effet, des sentiers qui appartiennent au Conservatoire du littoral. Les participants sont invités par des messages à faire attention à la faune et la flore. Un tri sélectif est mis en place sur les points de ravitaillement, à Kercado, et six de ces huit points sont approvisionnés en eau de ville. Cela fait moins de bouteilles plastiques. « Nous voulons une manifestation éco-responsable », ont indiqué Alain Mayeur et Guilhem Escobar. Au lendemain de l’épreuve, une équipe fera le tour du circuit pour ramasser le moindre détritus.

Bénévoles : encore des places

600 bénévoles seront au travail le jour J, dont 160 signaleurs, 100 personnes pour la partie alimentation, 100 autres pour tout ce qui est santé, et 50 pour les relations avec les coureurs. « Les bénévoles sont une des forces et des atouts du marathon », indiquent les responsables. Un avis a, toutefois, été lancé auprès de volontaires qui voudraient se joindre à la troupe. Il n’est pas trop tard. La réunion de jeudi a été l’occasion, aussi, de présenter les meneurs d’allure du club de Ploeren Endurance qui auront pour tâche d’emmener des groupes dans un temps défini : 3h, 3h15, 3h30, 3h45, 4h, 4h30. Des marathoniens accomplis qui sont tous bien en deçà du temps de référence et qui seront reconnaissables dans le peloton à la flamme qu’ils porteront dans le dos.

- Village sport santé : la prévention d’abord

« Le sport d’accord, la santé d’abord ». C’est le slogan retenu pour mettre en avant la huitième édition du Village sport santé. La veille du marathon, il prendra ses quartiers au centre sportif de Kercado. « L’objectif premier, c’est de faire de la prévention et de l’éducation à la santé auprès des sportifs, qu’ils participent au marathon, au relais, au 10 km ou à une marche », précise Christine Penhouët, adjointe à la santé.

Informations et dépistages

Après avoir retiré leur dossard, les coureurs sont invités à faire le tour des différents stands, où se trouveront des professionnels de santé, mais aussi 75 étudiants infirmiers. Ils y trouveront des informations essentielles sur le diabète, l’hypertension, le tabac, la diététique. Ils pourront aussi être initiés aux gestes de premiers secours, se faire mesurer leur taux de glycémie et leur tension artérielle, ou encore passer entre les mains expertes d’ostéopathes. Mais le village est ouvert à tous : beaucoup d’accompagnateurs de coureurs et des habitants de Kercado en profitent aussi. Outre la ville de Vannes, différents partenaires chapeautent cet espace : le Centre hospitalier Bretagne Atlantique, l’Institut de formation en soins infirmiers, le Centre de médecine du sport de Bretagne-Sud, le Relais prévention santé, le Centre d’enseignement des soins d’urgence du Morbihan (Cesu 56) et la Caisse primaire d’assurance-maladie du Morbihan. L’an dernier, près de 3500 personnes sont ainsi passées par le Village sport santé. Bilan des opérations : 1200 mesures de glycémie, 550 prises de tension, 300 personnes au Relais prévention santé et 400 personnes sensibilisées à la prévention cardio-vasculaire. De quoi s’élancer sereinement à l’assaut des 42,195 km.

Pratique
Samedi 17 octobre, de 13h30 à 19h, au centre sportif de Kercado. Ouvert à tous. Entrée libre.


Voir en ligne : Le Télégramme

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus