Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon des Écluses : Teddy Bezançon et Magali Gougeon vainqueurs

Marathon des Écluses : Teddy Bezançon et Magali Gougeon vainqueurs

D 25 septembre 2017     H 05:13     C 0 messages


agrandir

Le sociétaire de Rambouillet Sports a remporté le marathon des Écluses devant le Sarthois Guillaume Chevreau et le Mayennais Gaylord Martel.


2h29’41’’, c’est le temps qu’il aura fallu à Teddy Bezançon pour boucler le circuit de 42,195 km tracé par les organisateurs du Come 53 entre Mayenne et le Square de Boston à Laval. « C’est un super marathon, avec un superbe parcours. Je m’étais fixé une allure de 3’30’’ au kilomètre mais j’ai eu du mal à me caler en début de course, je n’étais pas régulier. A un moment, je croyais être repris alors j’ai tartiné pendant trois kilomètres. Ça m’a permis de me relancer. Les derniers kilomètres étaient durs, et comme j’ai vu que c’était mort pour faire un temps, j’ai assuré », raconte le vainqueur.

Teddy Bezançon disputait en Mayenne son quatorzième marathon. Il a établi son record personnel au marathon de Berlin 2015 (2h26’52’’) et décroche ici sa première victoire. « J’ai un oncle qui habite à Saint-Pierre-la-Cour, alors je connaissais un peu. J’ai décidé de m’engager et je me suis préparé huit à dix semaines avant. C’est vraiment chouette de courir le long de la rivière. Et l’ambiance est sympa, ça ne pousse pas au départ. Pour faire un temps, ça ne roule pas comme le bitume, mais c’est moins violent ».

Teddy Bezançon devance Guillaume Chevreau (CE Renault Le Mans, 2h40’52’’) et Gaylord Martel (EANM, 2h43’59’’).

Chez les femmes, c’est Magali Goujeon, 30ème au scratch, de l’US Lavalloise, qui a remporté le marathon en 3 h 06 minutes et 40 secondes. C’est la 3ème fois qu’elle s’impose dans cette course sur le chemin de halage entre les villes de Mayenne et Laval. « Je n’avais pas couru de marathon depuis trois ans, c’était plus dur que prévu. J’étais à 1h29 à mi-parcours et je commençais à ressentir des douleurs musculaires. J’ai préféré réduire l’allure au 35ème km plutôt que de risquer de finir en marchant. L’arrivée à Laval, quand on est Lavalloise, c’est quelque chose ! »

Ses dauphines, Nolwenn Trement (S/L Saint André des Eaux) et Stéphanie Perrouault, terminent respectivement 2ème et 3ème en 3h08’54" et 3h24’51".

* Article publié par M.F


Voir en ligne : Le Courrier de la Mayenne

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus