Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon du Finistère : Victoires pour Jean-Yves Bothorel et Isabelle (...)

Marathon du Finistère : Victoires pour Jean-Yves Bothorel et Isabelle Pronost

D 30 juin 2014     H 09:52     C 0 messages


agrandir

Comme dans la fable du lièvre et de la tortue, Jean-Yves Bothorel, de l’ECUM Cléder, a fait parler sa maîtrise de l’effort de longue durée. Après avoir couru ce marathon en 2009 et 2010 (2h48’ puis 2h46’), il avait coupé.


« Aujourd’hui, je ne savais pas trop où je mettais les pieds. Si je cours peu en compétition, je m’entraîne beaucoup le matin avant le travail et, récemment, j’ai ressenti une gêne à la cuisse, si bien que je suis parti à mon rythme. Le Saint s’est imposé très vite devant avec Simon, je ne pouvais pas suivre. Mais au 35ème kilomètre, je me suis retrouvé en tête et j’ai continué ». En vrai métronome, Jean-Yves Bothorel réalise un temps référence le jour de ses 53 ans. Actuellement en grande forme, il vient de faire deuxième V2 en 4h15’ sur l’Aber Wrac’h et envisage de courir Saint-Pol/Morlaix. Cependant, malgré son allant, on ne le verra pas sur les 100 km de Cléder. Humble, l’homme de Cléder reconnaît avoir du mal à récupérer.

Jean-Yves Bothorel s’impose donc en 2h50’23", devant Patrick Simon (2h53’36") et Christophe Quimerch (2h54’53").

Pronost surprend son monde

Le véritable coup de tonnerre de la journée est venue de l’épreuve féminine. Véritable inconnue, Isabelle Pronost a fait une entrée fracassante dans l’univers du marathon en s’imposant pour sa première course. En toute décontraction, la gracile athlète de Lannilis a su conserver sa foulée aérienne caractéristique tout au long de la course. Longtemps troisième, elle a fait preuve de patience pour pouvoir porter l’estocade au moment opportun et s’imposer avec la manière. Pas encore V1, la mère de famille a sans doute étonné son entourage par sa performance, comme elle le soulignait avec le sourire après la course : « Mes enfants sont allés à leurs activités. Je suis venue pour le plaisir. Je m’entraîne sur les chemins, de Lannilis à Plouguerneau. Je cours pour le plaisir et je voulais voir ce que je pouvais faire. On me demande toujours les temps que j’accomplis et dont je n’ai aucune idée. Maintenant, je pourrais donner un chiffre ».

Avec un chrono de 3h25’47" Isabelle Pronost devance, de peu, Jocelyne Buors (3h25’51). Nathalie Jeanne complète le podium avec un temps de 3h34’20".


Voir en ligne : Le Télégramme

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus