Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon du Lac du Der : 2ème édition ce dimanche

Marathon du Lac du Der : 2ème édition ce dimanche

D 12 juin 2014     H 07:31     C 0 messages


agrandir

L’épreuve est toute jeune, et pourtant elle a déjà trouvé une belle allure de croisière. Dimanche 15 juin, la deuxième édition du marathon du lac du Der étirera la foule de ses participants sur un circuit agréable.


Tout le monde ne peut pas courir un marathon. En élaborant le parcours, j’ai essayé de penser aux capacités de chacun. Daniel Conroy sait de quoi il parle. Marathonien lui-même, il aime chausser ses baskets et s’élancer autour du plan d’eau, en pleine nature. Avec le marathon du lac du Der, créé l’année dernière, dont il est l’organisateur, il peut donner libre cours à sa passion, et inviter le plus grand nombre à le suivre. L’homme se montre volubile sur le sujet, à l’écoute des suggestions, et très attentif au sens et à la qualité de l’événement. Sur la ligne de départ, il souhaite trouver des participants de divers horizons. « Le parcours peut se réaliser par relais de deux ou de quatre personnes. C’est un moyen d’intéresser plus de monde. Pour l’organisation de la course d’équipes, les coureurs frais seront déposés en navette aux endroits où s’effectueront les relais ».

Départ à Montier-en-Der

Les membres du club CapDer, de Montier-en-Der, se tiennent résolument sur le pont afin de contribuer à la réussite de la manifestation prévue le 15 juin. Ils souhaitent s’appuyer sur l’attractivité du plus grand bassin artificiel de France, et d’Europe dans sa catégorie, pour populariser l’épreuve. « Dans une si belle région, avec un si beau lac au milieu d’une nature exceptionnellement préservée, il serait dommage de ne pas instituer un grand rendez-vous sportif de masse. C’est une manière de valoriser un lieu d’agrément privilégié, qui bénéficiera en outre bientôt de l’arrivée du casino. C’est une fierté de contribuer à mettre en place ce qui pourrait devenir un événement régional majeur ».

Le départ sera donné de Montier-en-Der d’où les coureurs rejoindront Giffaumont-Champaubert en suivant un tracé long de 42 kilomètres et 195 mètres, distance impérative et de rigueur depuis l’exploit légendaire du grec Philippidès. Les communes de Droyes et de Châtillon-sur-Broué sont positionnées sur le trajet. « Ce n’est pas un terrain facile. Il présente un petit dénivelé. Les ravitaillements seront disposés tous les 5 kilomètres, et les relais tous les 10 kilomètres. Le musée de Sainte-Marie-du-Lac-Nuisement proposera un ravitaillement en tenue d’époque », dévoile Daniel Conroy.

Des animations se rencontreront aux abords du parcours dans l’espoir de donner envie aux participants de prolonger leur visite au Der, au lieu de se disperser tout de suite après l’effort. Des concerts accueilleront les coureurs à l’arrivée. Un graffeur fera réfléchir à la performance de l’éphémère en créant une œuvre sur du film plastique accroché entre deux arbres. « Il ne faut pas que les premiers à franchir la ligne s’ennuient en attendant les suivants ». L’avancée de la course sera commentée en direct et diffusée tout au long du chemin. L’année dernière, pour la première édition, le record s’est établi à 2 heures 42 minutes et 16 secondes, ce qui porte l’allure du vainqueur à près de 16 km/h. « Le peloton de 1116 coureurs réunissait des gens du Nord, de la région parisienne, des Belges, des Anglais… Le budget consacré a atteint les 54000 euros ».

À la recherche de bénévoles

Daniel Conroy est encore à la recherche de bénévoles pour encadrer l’événement. Ils seront 200 à 250 le jour J. « Il faut assurer la sécurité, créer des zones de propreté afin de rendre les lieux aussi propres qu’on les a trouvés ». Nouveauté cette année : la présence de meneurs d’allure qui impulseront une cadence à suivre en fonction du chrono souhaité. Les rythmes proposés permettront de courir la distance en 3 heures, 3h30, 4 heures ou 4h30. « C’est une modalité qui nous a été réclamée ». Les organisateurs s’efforceront d’améliorer les conditions de l’épreuve au fil des éditions. Signe de succès, le téléphone n’arrête pas de sonner. Daniel Conroy se réjouit : « Une seule journée peut apporter jusqu’à 150 inscriptions ».

Le retrait des dossards s’effectuera le samedi 14 juin au village Marathon établi sous les halles de Montier-en-Der. Le gagnant de l’épreuve recevra une prime de 1000 euros, augmentée de 500 euros si le record est battu. Ses deux dauphins percevront respectivement 600 et 300 euros.

- Renseignements au 06.75.49.61.87 ou sur www.marathondulacduder.com

* Article publié par Mathilde Escamilla


Voir en ligne : L’Union

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus