Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
Vous êtes ici : Accueil » Marathons » Marathon du Pôle Nord : Gary Thornton 1er, Renaud Michel 2ème

Marathon du Pôle Nord : Gary Thornton 1er, Renaud Michel 2ème

D 12 avril 2013     H 15:01     C 0 messages


agrandir

Et de deux pour Renaud Michel qui, malgré un lumbago et un challenger extrêmement affûté (Gary Thornton, 2h17’ sur marathon route), arrive encore 2ème dans cette édition particulièrement difficile : - 30 °C et une neige profonde difficile à négocier. Erwan, son fils, devient le plus jeune marathonien du pôle Nord. A 14 ans et 11 mois, il boucle le marathon le plus froid du monde en 12h11’. 12h de courage et de détermination. C’était son.. premier marathon.

- Interview de Renaud Michel sur RTL


Température "idéale" : - 28 °C en début de course, puis - 29 °C pour finir par -30 °C. Tracé de course très difficile : neige fraîche et profonde, et très changeante au fil de la course avec le passage des coureurs (9 tours à parcourir). Richard Donovan organisateur de la course a classifié cette édition comme la plus dure de toutes. 4 ans après, Renaud est de nouveau sur le podium et accroche la 2ème place en 4h34’ soit 10’ de moins qu’en 2009.

Erwan, 15 ans dans 1 mois, est allé au bout de l’épreuve et de lui-même en 12 heures 11 minutes : 12h de courage et de détermination. C’était son premier marathon ... de la vraie graine de Michel. Il devient le plus jeune marathonien du pôle Nord. Très très grande fierté pour nous tous.

- L’Irlandais Gary Thornton l’emporte en 3 heures et 49 minutes

L’Irlandais Gary Thornton a réussi une performance bien particulière, jeudi après-midi. Il a mis 3 heures et 49 minutes pour parcourir 42,195 kilomètres, la distance du marathon. Jusque là, rien d’exceptionnel. Sauf qu’il a réalisé cette performance au Pôle Nord. Par - 30 °C, sur l’épaisse couche de glace et de neige qui recouvre la mer Arctique.

C’est comme être sur la Lune

"C’était brutal", a confié le héros du jour au Irish Times quelques minutes après son exploit. "C’est comme être sur la Lune. Je suis relativement nouveau sur le marathon. Je n’en ai couru que deux, dans des villes, donc c’était totalement différent. J’avais un masque et j’en ai eu besoin. Il faisait incroyablement froid".

Dans ces conditions extrêmes, 46 athlètes originaires de 20 pays ont relevé ce défi, jeudi après-midi. Gary Thornton, le vainqueur de l’épreuve, avait mis 2 heures et 17 minutes au marathon de Rotterdam (un très bon chrono). Au Pôle Nord, ce professeur de 33 ans a terminé l’épreuve en 3 heures et 49 minutes alors que d’autres participants ont mis plus de dix heures. La première femme, Briton Fiona Oakes, a passé la ligne d’arrivée après 5 heures de course.


Voir en ligne : Europe 1

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


Les plus lus