Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Meeting de Bruxelles : MPM sur 400 m pour Shaunae Miller-Uibo

Meeting de Bruxelles : MPM sur 400 m pour Shaunae Miller-Uibo

D 2 septembre 2017     H 13:09     C 0 messages


agrandir

Les Français ont été en demi-teinte lors des finales de la Ligue de diamant vendredi à Bruxelles, où la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo a allumé la lumière sur 400 m dans un stade alimenté en électricité par des générateurs.


Miller-Uibo (23 ans) a signé la seule meilleure performance mondiale d’une soirée fraîche, en 49 sec 46.

Déjà reine du 200 m à Zurich il y a 8 jours, la Bahaméenne a ainsi réussi le seul doublé des finales nouvelle formule du circuit majeur.

En deux courses sèches, la superbe athlète a validé ce qu’elle n’avait pu réaliser aux Mondiaux de Londres, un pari autrement plus difficile avec six courses en autant de jours.

5ème place

Les Français, eux, se sont abonnés à la 5ème place. Ainsi, la discobole Mélina Robert-Michon n’a pas pu se remotiver comme elle aurait souhaité, cinquième avec 62,49 m, loin derrière la quasi imbattable Croate Sandra Perkovic (68,82 m).

"Je fais un début de concours difficile, puis je réussis à me remobiliser. L’envie a un peu baissé, même si j’étais mieux qu’à Birmingham. Nerveusement, ça a été difficile cette année. Mais cela reste une belle saison avec la médaille de bronze aux Mondiaux", a indiqué la Lyonnaise, également vice-championne olympique à Rio.

Au pied du podium aux Mondiaux de Londres, Garfield a aussi pris la 5ème place en 13 sec 42 du 110 m haies remporté par le Russe Sergey Shubenkov (13"14).

La 5ème place sur 200 m de Christophe Lemaitre a plus de valeur. Arrivé aux Mondiaux de Londres sans une préparation adéquate à cause de deux blessures successives, le médaillé de bronze olympique avait été le premier exclu de la finale. A Bruxelles, il a obtenu son meilleur chrono de la saison, en 20 sec 21.

Revenu de blessure, le grand espoir US Noah Lyles a gagné en 20 sec 00.

Au pied du podium aux Mondiaux de Londres, sur 3000 m steeple, Mahiedine Mekhissi a affiché son orgueil sur 1500 m, comme l’atteste sa deuxième place du 1500 m, épreuve hors Ligue de diamant, seulement devancé par le champion du monde kényan Elijah Manangoi.

"La course a été tactique et j’ai attendu qu’une fenêtre s’ouvre en restant à droite du peloton. Quand elle s’est ouverte, il était trop tard pour gagner mais j’ai prouvé que mes jambes étaient bonnes. Cela atténue partiellement ma déception des Mondiaux", a souligné Mekhissi, triple médaillé olympique sur le steeple.

Ivana Spanovic s’est offert son lot de consolation (50000 dollars et un diamant) en arrachant la victoire au dernier essai de la longueur (6,70 m). La Serbe avait terminé elle aussi quatrième à Londres, avec un dernier saut qui valait la médaille d’or si ce n’est que c’est son dossard mal épinglé avait laissé une trace fatale sur le sable.

La Jamaïquaine Elaine Thompson, double championne olympique (100/200 m) à Rio, avait aussi été évincée du podium du 100 m aux Mondiaux. Thompson a rétabli la hiérarchie sur le fil de la ligne droite (10"92), devant l’Ivoirienne Marie Josée Ta Lou (10"93), déjà abonnée à la 2ème place aux Mondiaux sur 100 et 200 m.

Confirmations

Des médaillés d’or de Londres ont eux confirmé. Ainsi les Kényans Conseslus Kipruto (3000 m steeple) et Faith Kipyegon (1500 m), et la perchiste grecque Ekaterina Stefanidi, par ailleurs tous trois champions olympiques.

Kipruto a même joué au chat et à la souris avec son dauphin de Londres, le jeune Marocain Soufiane El Bakkali, qui avait attaqué à un tour de la fin. Kipruto a accéléré après le saut de la dernière barrière pour souffler le succès en 8 min 04 sec 73/100.

Double champion olympique du triple saut, et trois fois en or aux Mondiaux, l’Américain Christian Taylor (17,49 m) a ajouté une sixième Ligue de diamant à son palmarès. Taylor n’est plus qu’à une victoire du record (sept succès consécutifs) du recordman du monde de la perche (6,16 m) Renaud Lavillenie.

Enfin la Russe Mariya Lasitskene a validé le succès le plus escompté, en franchissant 2,02 m à la hauteur, laissant à 8 cm l’Ukrainienne Yuliya Levchenko. C’est le 26ème succès de suite pour la reine de la discipline, invaincue (24 victoires) en 2017.


Voir en ligne : L’Express

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus