Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Mondiaux 2013 - Perche : Holzdeppe en or, Lavillenie en argent

Mondiaux 2013 - Perche : Holzdeppe en or, Lavillenie en argent

D 12 août 2013     H 23:10     C 0 messages


agrandir

Bronzé en 2009 et 2011, Renaud Lavillenie a de nouveau échoué dans sa quête de titre mondial à la perche à Moscou. Pourtant favori, le Français (5,89 m au 3ème essai) s’est classé deuxième derrière l’Allemand Raphael Holzdeppe (5,89 m au 1er essai), pour offrir une seconde médaille à la France.


Encore une fois raté. Favori pour le titre mondial, le dernier qui manque à son palmarès, arrivé en Russie avec la meilleure performance planétaire de la saison (6,02 m), Renaud Lavillenie n’est pas parvenu à décrocher l’or dans l’écrin moscovite. Quoi qu’on en dise, c’est une immense déception pour le champion olympique de Londres.

Comme à Berlin en 2009 et à Daegu en 2011, où il avait dû se contenter de la médaille de bronze, Lavillenie n’a pas atteint ses objectifs pour devenir le premier perchiste tricolore champion du monde de l’histoire. Cette fois-ci, le Français de 26 ans s’est paré d’argent avec un troisième essai réussi à 5,89 m, laissant la plus belle des récompenses à l’Allemand Raphael Holdzeppe, qui avait passé cette hauteur dès sa première tentative. C’est la deuxième médaille pour l’équipe de France en Russie après l’argent de Mélina Robert-Michon décroché au disque dimanche. Un autre Allemand, Björn Otto, a complété le podium (5,82 m).

C’est à 5,65 m que Lavillenie et Holzdeppe ont débuté leur concours. Si l’Allemand n’a pas perdu de temps, le Clermontois a dû tenter sa chance à deux reprises pour avancer dans cette finale. Après avoir fait l’impasse à 5,75 m, le duo s’est essayé à 5,82 m. Là-encore, Holzdeppe est passé au premier essai, Lavillenie au deuxième. A 5,89 m, tout s’est compliqué pour le Tricolore, qui a eu besoin de trois sauts pour rester dans le concours, alors que l’Allemand de 23 ans continuait de dérouler. Cette dernière hauteur sera la dernière effacée. Évidemment déçu, Lavillenie s’est plaint de l’organisation, prétextant des gènes qui obstruaient parfois sa course d’élan mais a tout de même tenu à féliciter son bourreau. Présent aussi en finale, son frère cadet, Valentin, n’a pas réussi à passer la moindre barre (trois échecs à 5,50 m).

* Article publié par François-Xavier Rallet


Voir en ligne : Eurosport

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus