Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Mehdi Baala : « Je vais vite pouvoir m’investir à Lille »

Mehdi Baala : « Je vais vite pouvoir m’investir à Lille »

D 24 octobre 2007     H 07:11     C 0 messages


agrandir

Ce soir, en mairie de Lille, plusieurs dizaines de sportifs de la ville seront honorés par Martine Aubry, qui a voulu profiter de l’occasion pour réserver un accueil digne de son statut à Mehdi Baala, nouveau pensionnaire du Lille Métropole Athlétisme. Alors que ses vacances touchent à sa fin, l’occasion était belle de faire le point avec le double champion d’Europe du 1500 m...



Que représente ce genre de soirée de bienvenue pour vous ?

« Ça me touche énormément. C’est une initiative de Martine Aubry, qui est vraiment un maire extraordinaire. Et c’est volontairement que je ne me prive pas d’utiliser des superlatifs car je peux vous assurer qu’elle a fait beaucoup pour ma venue. En plusieurs années à Strasbourg, ils n’ont pas fait le centième de ce qui a été fait à Lille en un mois. Cela dit, je tiens à préciser que je n’étais pas en attente de cette soirée, il n’était pas important, à mes yeux, que mon arrivée soit mise en valeur. Mais j’apprécie le geste ».

Avez-vous déjà pu déterminer vos conditions d’entraînements quand vous serez sur Lille ?

« Je suis encore en vacances, donc les choses vont se faire petit à petit. Mais, je suis déjà en train de travailler sur le dossier de la rénovation de la piste d’athlétisme de l’ASPTT Lille, au faubourg de Béthune. Il y a aussi une nouvelle piste à Armentières et celle de Lomme, sur laquelle je peux m’entraîner de temps en temps. Pour l’hiver, je sais qu’il y a aussi la halle Jean-Bouin que je connais bien puisque je l’ai inaugurée. Il y a donc plusieurs possibilités pour bien travailler et je dois dire que je n’étais de toute façon pas inquiet car je savais qu’en terme d’infrastructures sportives, il n’y aurait pas de soucis. On doit aussi étudier avec Pascal Chirat la possibilité de travailler ici avec certains autres athlètes ».

Et en ce qui concerne les compétitions ?

« Il n’y a aucune obligation. Pour l’instant, je préfère dire que je ne vais pas faire les interclubs cette année car la priorité est, bien sûr, de préparer les Jeux olympiques. Mais si je suis là au moment de la finale et si tout va bien, il se peut que j’y participe quand même. C’est difficile d’en parler pour le moment car nous n’avons pas encore établi notre calendrier de meetings avec mon entraîneur ».

Avec la mairie de Lille, qui sera désormais votre employeur, la mise en place n’a, en revanche, pas traîné...

« Oui, j’ai déjà eu une réunion avec le directeur du service des sports. On m’a proposé un certain nombre d’actions de représentations dans les collèges, les lycées. Il y a des dates qui me conviennent déjà, donc je vais vite pouvoir m’investir. Pour l’instant, ça ne sera pas encore à 100 % car j’ai aussi ma carrière à gérer, mais je compte faire quand même pas mal de choses ».

Pour revenir à l’aspect sportif, la déception des championnats du monde d’Osaka, avec votre disqualification au premier tour, est-elle totalement digérée ?

« Oui. Ma performance au meeting de Zurich en septembre m’avait déjà aidé à faire passer la pilule. Les bons résultats qui ont suivi les Mondiaux m’ont conforté dans l’idée que nous n’avions pas fait d’erreurs de préparation, qu’il n’y avait pas de problèmes physiques, mais que mon échec était simplement lié à une faute tactique, hélas commise le mauvais jour ».

Comment va s’organiser la préparation de la nouvelle saison ?

« Je vais partir dans les prochains jours en Thalasso à Marrakech pour faire des soins et reprendre un peu le cardio, mais sans faire de courses, juste avec de la piscine et du vélo. Je vais travailler les cuisses quinze à vingt minutes par jour pour retrouver de la masse musculaire. Et ensuite, je partirai en stage en Afrique du Sud, sans doute à partir du 15 novembre. On va essayer de suivre le même schéma que les années précédentes, si ce n’est que je vais peut-être courir davantage en salle cet hiver. Pour l’instant, il n’est question que de meetings. Pour les championnats du monde en salle, on verra en temps voulu si j’ai envie de les faire ou non ».


Voir en ligne : La Voix des Sports

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher


Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus