Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » 100 kms de Belvès : Vanderlinden termine sa carrière sur une bonne (...)

100 kms de Belvès : Vanderlinden termine sa carrière sur une bonne note

D 15 avril 2007     H 14:25     C 0 messages


agrandir

Le Belge Marc Vanderlinden a accroché hier un ultime titre pour finir sa carrière de haut niveau.

Résultats 2007




Pour les coureurs de longue haleine, c’était presque un dilemme pour ce week-end : le marathon de Paris ou les 100 kms du Périgord noir ? Finalement, pour les athlètes toujours prêts à relever les défis de l’extrême, le choix aura été vite fait. La distance n’est sûrement pas la plus reconnue par les instances fédérales, mais l’exploit est remarquable. Même si cette 31 ème édition des 100 kms de Belvès n’aura pas été celle des records, l’épreuve reste dans l’esprit de ceux-ci, à l’instar de Millau, une course à inscrire sur le calendrier.

Et pour preuve, 888 concurrents retiraient leurs dossards dès l’aube hier à Belvès pour une nouvelle fois remplir « un pari de fou » qui, à chaque printemps, leur offre l’occasion d’aller « plus loin ». Un pari finalement remporté cette année par un coureur rompu à l’exercice. Le Belge Marc Vanderlinden, membre de l’équipe nationale et déjà trois fois champion de Belgique sur la distance, recordman du monde des 6 heures (92 kms) et vainqueur du marathon de Lire il y a quinze jours en 2 h 36 mn, a franchi la ligne d’arrivée en 7 heures, 37 minutes et 59 secondes. Un temps certes loin de sa meilleure performance (6 h 28 mn) ou de la prestation remarquable sur cette même épreuve en 2000 du Japonais Takahiro Sunada (6 h 17 mn).

Satisfaction

Mais à 48 ans, après la pirouette servie aux spectateurs dès l’arrivée, le vainqueur s’avérait heureux. « C’est mon dernier 100 bornes », annonçait-il. Je vais désormais me consacrer à des courses au linéaire moins long... et moins internationales ». Une haute marche de podium mythique pour partir à la retraite ! D’ailleurs, le meilleur des « 100 bornards » 2007 du Périgord noir aura été l’auteur d’un long cavalier seul. Derrière lui, la lutte s’est affichée ouverte, mais les challengers ont connu quelques déboires. Le Nantais Sylvain Piveteau a dû ainsi jouer avec des problèmes gastriques sur les 30 premiers kilomètres. Il pointait à l’arrivée à quelque 23 minutes du nouveau roi de Belvès. Encore plus loin, en 7 ème position, le champion alors consacré de Dordogne et d’Aquitaine, Bernard Veyssière, de l’US Bergerac, finissait en 8 h 44 mn et 43 s. Un double titre qui fait le bonheur du régional de l’épreuve, avec son meilleur chrono sur la distance.


Voir en ligne : Sud Ouest

Sur le même sujet

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?