Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Chpts de France indoor : La relève peut se montrer

Chpts de France indoor : La relève peut se montrer

D 20 février 2009     H 16:00     C 0 messages


agrandir

Même privés de certaines stars, les Championnats de France, qui débutent vendredi à Liévin, ne manqueront pas d’intérêt. Sur la route de Turin, on suivra particulièrement Ladji Doucouré et les jeunes pousses tricolores, emmenées par Teddy Tamgho.




Une cascade d’absents

Christine Arron, Ronald Pognon, Muriel Hurtis, Mehdi Baala… Un tel plateau aurait fière allure aux Championnats de France en salle. Hélas pour les fans d’athlétisme et le public de Liévin, qui accueille les championnats nationaux vendredi et samedi, cette liste, non exhaustive, est celle des absents à ce premier rendez-vous important de la saison, passage obligé pour les Championnats d’Europe en salle de Turin, début mars. Si Christine Arron, opérée de la hanche cet hiver, et Mehdi Baala, qui n’a jamais vraiment aimé l’indoor et a mis un terme à sa saison hivernale mercredi soir à Stockholm, avaient annoncé de longue date qu’ils ne seraient pas présents dans le Pas-de-Calais, Ronald Pognon et Muriel Hurtis ont, eux, dû renoncer au dernier moment. Le recordman de France du 100 m souffre de douleurs vertébrales et a stoppé sa saison indoor après deux courses (6"75 à Liévin et 6"71 à Karlsruhe) tandis que la championne d’Europe 2002 du 200 m, peu convaincante cet hiver (meilleure performance sur 60 m, 7"35), est blessée au quadriceps gauche.

Doucouré en vedette

Mais les absents ont toujours tort, c’est bien connu, et en dépit de ces forfaits prestigieux, il y aura tout de même du beau monde dans le nouveau stade régional de Liévin, inauguré au début du mois. Le plus attendu sera sans conteste Ladji Doucouré. Après des années de galère, passées à courir après le temps perdu suite à des blessures, le recordman de France du 110 m haies (12"97) semble retrouver peu à peu sa meilleure forme. En témoignent ses deux dernières sorties, convaincantes, à Liévin et Bercy (7"52 et 7"53 sur 60 m haies). « On a retrouvé un morceau du Ladji d’il y a quatre ans, un bon morceau », déclarait-il dans les travées du POPB tout en affirmant avoir « envie d’être un autre » Ladji, « quelqu’un qui ait la même envie, le même physique mais d’autres ambitions ». Sur sa forme actuelle, le champion du monde 2005 du 110 m haies a les moyens d’aller titiller son record personnel sur 60 m haies (7"42).

Tamgho a faim

Leslie Djhone, qui disputera sa dernière course de l’hiver (il a décidé de ne pas aller aux Championnats d’Europe de Turin début mars), et Romain Mesnil seront également de la partie. Mais au-delà de ces deux valeurs sûres de l’athlétisme français, ce sont vers ses jeunes pousses que les projecteurs seront braqués. Notamment sur le plus prometteur d’entre eux, Teddy Tamgho. A 19 ans, le triple sauteur, non qualifié pour les derniers JO pour avoir réalisé les minima trois jours après la date limite, est actuellement en pleine ascension. Par deux fois, il a battu son record personnel cet hiver pour le porter à 17,58 m lors de la réunion de Bercy la semaine dernière, soit ni plus ni moins que la meilleure performance mondiale de la saison ! Estimant avoir le record du monde en salle de Christian Olsson dans les jambes (17,83 m), le jeune homme attend « d’avoir quelqu’un qui va le pousser à aller très loin ». Avec Karl Taillepierre, Colomba Fofana ou encore Jules Lechanga, il aura face à lui les meilleurs spécialistes français. Sera-ce suffisant pour améliorer encore son record personnel ?

Renaud Lavillenie (22 ans), qui a battu son record personnel cet hiver (5,81 m à Moscou), ou Christophe Lemaître (18 ans), qui n’en finit pas d’étonner (il a réalisé 6"64 la semaine dernière à Bercy), seront également à surveiller de près. Et pour couronner le tout et assurer un spectacle de qualité, on annonce une nouvelle piste nordiste très rapide. « Quand on voit les performances sur le 300 m et sur le mile, ça promet de belles choses à l’avenir, se réjouissait le responsable du plateau du meeting de Liévin, Gérard Fremaux, au début du mois. Dans la partie centrale pour le sprint, la piste était encore un peu molle car elle a été posée récemment mais dans quelques semaines, ça, ce sera très bien », poursuivait-il. Aux athlètes de le démontrer…


Voir en ligne : Sport 24

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?