Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Buster Martin, plus vieux marathonien à 101 ans ou histoire montée de toutes (...)

Buster Martin, plus vieux marathonien à 101 ans ou histoire montée de toutes pièces ?

D 15 avril 2008     H 20:37     C 0 messages


agrandir

L’Anglais Buster Martin est un sacré personnage. Tout d’abord pour un citoyen de la Perfide Albion, Pierre Jean "Buster" Martin de son vrai nom, est Français de naissance. Il aurait effectivement vu le jour dans l’Hexagone le 1 septembre 1906 d’une mère adolescente, décédée lors de l’accouchement.




Ensuite, il se déclare être le plus vieil employé de Grande-Bretagne où il travaille dans une société de plomberie. Le vieil homme a également fait la une des gazettes l’année passée en mettant en fuite un groupe de jeunes voyous (faits d’armes cités par un député pour prouver qu’on peut toujours être utile après l’âge de la retraite). Buster s’est également illustré dans un clip de reprise de la chanson de The Who, My Generation par un groupe de vieillards. Il est d’ailleurs l’auteur d’un superbe doigt d’honneur à la fin...

Depuis dimanche, l’extravagant personnage est de nouveau à la une des médias britanniques. Buster a en effet couru et terminé le marathon de Londres en un peu plus de 10 heures et réclame donc le titre de plus vieux marathonien du monde. Malheureusement, les officiels du Guinnes Book ont refusé d’homologuer son record, mettant en doute sa date de naissance. Pour eux, après enquête, Buster serait "seulement" âgé de 94 ans. Un âge bien vert puisque le plus vieux marathonien connu est le coureur grec Dimitrion Yordanidis, âgé de 98 ans, qui a fini la course d’Athènes en 1976 en 7 heures et 33 minutes. Le Guinnes Book ne veut pas mettre sa légendaire expérience en doute et craint que Buster Martin soit une histoire montée de toutes pièces par son employeur Pimlico qui l’utiliserait à des fins publicitaires (Voir le site).

Des rumeurs d’un tas de gens jaloux

Le journal The Times qui a relayé l’affaire estime que de nombreuses zones d’ombres subsistent en effet, comme un mariage en France avec une femme décédée en 1950 mais dont aucun contrat de mariage ni de certificat de décès ne semblent exister, comme ses 17 enfants dont aucune trace n’aurait pu être trouvée... Buster se contente pour sa défense de répondre : "Je sais combien de temps j’ai vécu. Il y a toujours des rumeurs d’un tas de gens qui sont jaloux".


Voir en ligne : Lycos

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?