Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon de Beyrouth : Mohamed Reda El Aaraby et Medina Deme Armino (...)

Marathon de Beyrouth : Mohamed Reda El Aaraby et Medina Deme Armino vainqueurs

D 12 novembre 2018     H 00:24     C 0 messages


agrandir

Un record de parcours de 2h10’41" pour le marocain Mohamed Reda El Aaraby a prouvé la performance exceptionnelle du marathon BLOM Bank de Beyrouth, une course sur route de l’IAAF Silver Label, ce dimanche 11 novembre.

- Tous les résultats 2018


L’éthiopienne Medina Deme Armino a remporté la victoire en 2h29’30" devant Nazret Weldu Gebrehiwet, qui a battu le record érythréen avec 2h29’48" en deuxième position.

Mais c’est El Aaraby qui a volé la vedette. Le coureur de 28 ans a surpris le contingent est-africain par sa montée en puissance au début de la course, profitant pleinement de l’hésitation du peloton parmi ses rivaux. emmenés par Wesley Korir, le champion du marathon de Boston en 2012 qui courait son premier marathon depuis avril 2017.

Après avoir lutté contre des blessures lors de sa préparation, Korir était loin de son meilleur niveau. Il a terminé septième en 2h14’17" , mais compte tenu de sa préparation écourtée, l’athlète de 35 ans était optimiste quant à ses performances.

Mais aujourd’hui, c’est un coureur de sept ans, son cadet, qui est arrivé à Beyrouth cinq semaines à peine après avoir enregistré un record en 2h09’16" au marathon de Chicago, qui a régné à la perfection.

El Aaraby était venu à Beyrouth principalement pour le Championnat mondial militaire, organisé conjointement avec la course de cette année. Il n’était donc pas considéré dangereux par beaucoup de coureurs d’élite. En conséquence, quand il a accéléré la foulée peu après 10 kilomètres, ils l’ont laissé partir.

El Aaraby a couru derrière l’un des meneurs d’allure jusqu’à la moitié du parcours, qu’il a atteint en 1h05’07", puis a couru seul presque toute la seconde moitié. De retour dans le peloton, les rivaux de Korir observaient toujours chacun de ses gestes, lui accordant plus de respect qu’il ne le souhaitait alors que le Marocain les devançait de 88 secondes sur le 1er semi.

À l’avant, El Aaraby arpentait sans relâche les rues de la capitale libanaise, atteignant 30 kilomètres en 1h32’33". Il avait alors une avance de 1’36" sur ses poursuivants les plus proches, l’ougandais Felix Chemonges l’éthiopien Deresa Geleta.

Son avantage a été réduit dans les derniers milles, mais El Aaraby était toujours seul à l’arrivée. Il a franchi la ligne d’arrivée en 2h10’41" pour prendre une seule seconde au record de la compétition établi par le kényan Dominic Rutto en 2017.

Chemonges a pris la deuxième place en 2h11’54", tandis que Geleta a conservé la troisième place en 2h12’31".

La course des femmes fut beaucoup plus serrée. Medina Deme Armino attendait les derniers kilomètres avant d’exercer sa supériorité. L’éthiopienne a terminé avec quatre minutes de retard sur son précédent record pour s’imposer en 2h29’30".

Nazret Weldu Gebrehiwet a terminé deuxième en 2h29’48", ce qui signifie que l’ancienne coureuse sur piste détient, maintenant, les records érythréens sur 400 m, 10000 m et marathon, une combinaison rare.

Une autre éthiopienne, Selamawit Getnet Tsegaw, a terminé troisième en 2h31’40".


Voir en ligne : IAAF

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus