Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Maroilles s’offre un plateau de prestige et rêve de records

Maroilles s’offre un plateau de prestige et rêve de records

D 29 avril 2007     H 12:50     C 0 messages


agrandir

Les années passent, des courses se créent, d’autres disparaissent, mais les 20 km de Maroilles, eux, restent. Devenue au fil du temps l’un des rendez-vous phares du calendrier régional, l’épreuve, programmée, comme chaque année, le 1er mai, devrait être, une fois encore, un immense succès populaire et festif.



Quand un petit village d’environ 1 350 âmes accueille, le temps d’une journée, près de vingt-cinq mille personnes (quatre à cinq mille coureurs et plus de vingt mille spectateurs), il règne forcément une ambiance un peu particulière.

Chargé de constituer le plateau de cette édition 2007, Hiane Lahcene reconnaît que la magie de Maroilles opère à l’heure de convaincre les athlètes de haut niveau.
L’expérience des années précédentes, le label « bipède d’or » et l’efficacité du bouche à oreille ont permis à l’épreuve de nourrir sa réputation et donc de séduire des participants de calibre mondial.

Affoler le chrono

« Je pense pouvoir affirmer que nous avons un plateau exceptionnel cette année, se réjouit ainsi Hiane Lahcene. On a tout mis en oeuvre pour pouvoir battre le record de l’épreuve aussi bien chez les hommes que chez les femmes », assure-t-il.
Les deux détenteurs actuels de ces records seront d’ailleurs présents mardi. Le Kenyan Stanley Boen (59’10 en 2001) aura fort à faire pour monter sur le podium et affoler le chrono. En revanche, sa compatriote Myriam Wangari (1 h 09’37 en 2006) peut, de son côté, prétendre aux 1 500 E promis à la lauréate et à la prime de record fixée à 760 E.
« Elle a déjà gagné deux fois à Maroilles et à chaque fois qu’elle a annoncé vouloir battre le record, elle l’a fait, précise Hiane Lahcene. Et visiblement, elle est très motivée cette année encore. » Pour la pousser dans ses retranchements et muscler la bagarre en tête de course, il faudra également compter sur une autre Kenyane, Christine Chepkonga, une Éthiopienne, Kuna Eyerusalem, et la Namibienne Elizabeth Monghudi.

Chez les hommes, ils sont une bonne petite dizaine à pouvoir prétendre à la première place avec deux grands favoris : le Marocain Abdellah Falil, deuxième de l’édition 2006 et récent quatrième du semi-marathon de Paris en 1 h 00’43, qui devra en découdre avec le Français Brahim Lahlafi (1 h 01’ à Paris), tout juste rentré d’un stage en altitude à Ifrane.
Chargé de jouer le lièvre jusqu’au dix-huitième kilomètre, le Kenyan Denis Ndiso pourrait décider de se mêler à la lutte jusqu’au terme de la course. Le légionnaire Musasa Marda, l’Éthiopien Girma Wegayeha, le Kenyan Stanley Muriri et deux Tanzaniens pourraient également jouer les trouble-fête.

Une bonne trentaine d’athlètes internationaux fouleront donc les rues de Maroilles, mardi. Un chiffre record dont peu d’épreuves peuvent s’enorgueillir sur le territoire national.

20 km de Maroilles, mardi 1er mai.
- Départ des handisports à 14 h 55.
- Départ de la course à 15 h.


Voir en ligne : La Voix des Sports

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher


Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus