Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Romain Mesnil : « Je ne comprends pas »

Romain Mesnil : « Je ne comprends pas »

D 20 juillet 2008     H 09:13     C 0 messages


agrandir

Crédité d’un zéro pointé pour la deuxième fois de suite, Romain Mesnil ne s’explique pas ses contre-performances actuelles. Le perchiste, vice-champion du monde en titre, espère briser cette spirale de l’échec au plus vite.




Romain, comment expliquez-vous ce nouveau concours raté ?

Je ne comprends pas trop. Je me demande pourquoi ça ne passe pas alors que tout est réuni pour que ça marche. Mais avec ma coupure due à ma blessure à la Coupe d’Europe, j’ai perdu des sensations. J’ai perdu 2-3 petits trucs qui faisaient que je passais les barres. Aujourd’hui, je manque de compétition, je manque d’entraînement et je ne peux pas rattraper les deux en même temps.

C’est un peu le même concours que la semaine dernière à Castres (Ndlr : il avait également fait 0) ?

Pas vraiment, hormis le résultat. A Castres, je n’avais pas ce défaut entre la fin de ma course d’élan et l’impulsion. Je n’ai pas réussi à mettre de puissance à ce moment là. C’est dommage car je suis en forme, je n’ai pas de problèmes physiques, je me sens bien. Mais il manque une étincelle et un peu de confiance.

Etes-vous agacé ou plutôt lassé par ces contre-performances ?

Je ne suis pas lassé. Au contraire ! Là, après avoir raté mes trois sauts, j’avais encore envie de sauter même en faisant n’importe quoi techniquement. Mais on est en meeting et ce n’est pas possible. Mais non, je ne suis pas lassé.

Votre mauvaise passe actuelle peut-elle remettre en cause votre présence aux Jeux ?

C’est sûr que si je ne fais que des 0 à chaque fois jusqu’aux Jeux, il faudra se poser des questions. Je ne veux pas y aller si je ne sers à rien. Mais je n’en suis pas encore là et je vais faire en sorte que cela n’arrive pas. Si c’était le cas, je prendrais mes responsabilités. Mais là encore, c’est délicat car après la dernière compétition du mois de juillet, il y a trois semaines jusqu’au concours des Jeux donc du temps pour s’entraîner et travailler.

Peut-on arriver aux Jeux sans repères en se disant : « on verra bien si ça passe » ?

Non, ce n’est pas possible. Aujourd’hui, ce que je fais, c’est mauvais. Pourtant je suis largement au-dessus des barres si vous regardez mes sauts. Le problème est donc technique. Ce n’est pas la joie.

Quel va être votre programme maintenant ?

J’ai besoin de sauter donc je vais m’aligner à Heusden-Zolder dimanche. Là, je vais commencer par des petites barres pour les franchir même avec des perches souples et me faire plaisir. Je suis dans une spirale de l’échec et il faut que je la casse au plus vite.

* Propos recueillis par Emmanuel Quintin


Voir en ligne : Sport 24

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?