Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Sébastien Levicq : « Vanessa avait 4,80 m dans les jambes »

Sébastien Levicq : « Vanessa avait 4,80 m dans les jambes »

D 29 août 2007     H 09:01     C 0 messages


agrandir

Fier du comportement de sa protégée, Sébastien Levicq était tout de même un peu frustré, hier soir au Japon, après la cinquième place de Vanessa Boslak. L’homme estimait, en effet, qu’un podium était à sa portée.



Comment avez-vous vécu ce concours ?

Un peu comme tout le monde, mais avec un œil forcément plus technique et avec un peu de retenue dans les émotions. Il ne fallait pas s’emballer pour ne pas l’exciter. Et puis il fallait aussi être là pour la remonter, comme par exemple, quand elle m’a dit à 4,50 m qu’elle n’avait plus rien dans les jambes. Aux championnats de France, elle m’avait dit la même chose à 4,20 m et ça ne l’avait pas empêché ensuite de franchir 4,60 m.

Avec le recul, la gestion du concours a-t-elle été la bonne ?

Oui je crois qu’on ne s’est pas trompé. On peut juste regretter qu’il y ait un peu un saut gâché à 4,75 m car elle ne l’attaque pas vraiment. Ensuite, comme les autres sont passées à cette hauteur, elle a été obligée de tenter 4,80 m pour être sur le podium. Il a fallu un saut pour régler la nouvelle perche. Il ne restait donc qu’un essai. En mettant un peu plus d’impulsion, ça pouvait passer. Je pense qu’elle avait les 4,80 m dans les jambes.

Son record étant à 4,70 m, dix centimètres de plus c’est quand même beaucoup, non ?

Oui bien sûr, c’est même énorme. Mais, malgré tout, je suis persuadé qu’elle pouvait le faire. Elle avait déjà cette barre dans les jambes cet hiver. Ensuite, il y a eu la coupure puis la reprise de l’entraînement, mais avec ses études, si elle faisait trois séances par semaine, c’était le maximum. Dans ces conditions, je trouve qu’elle a plutôt bien géré sa saison.

Et pourtant vous êtes un peu frustré ?

Oui. Je suis frustré, mais pas parce que deux filles passent 4,70 m de justesse au dernier essai. On ne peut pas souhaiter le malheur des autres. Elles ont réussi, il faut les féliciter. Je suis frustré parce que je sais qu’elle pouvait franchir ces 4,80 m, c’est tout.

C’est quand même encourageant pour la saison prochaine, d’autant qu’elle est désormais libérée de ses études...

Oui c’est clair que ça fait trois ans que j’attends ça. Les années précédentes ça allait encore à peu près, mais cet été c’est vrai que ça a été la galère. On va désormais pouvoir bien travailler pour l’amener à 4,85 m, ce qui lui permettra de rivaliser avec les filles qui l’ont devancé cette fois et ainsi jouer le podium aux Jeux de Pékin.


Voir en ligne : La Voix des Sports

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher


Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus