Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Tyson Gay, nouveau roi

Tyson Gay, nouveau roi

D 26 août 2007     H 16:28     C 0 messages


agrandir

En 9’’85, Tyson Gay a remporté son premier titre mondial dimanche à Osaka. L’Américain s’impose comme le nouveau maître du 100 m tandis que le recordman du monde, Asafa Powell, seulement 3e, est encore passé à côté d’un grand rendez-vous.




La malédiction des grands championnats s’est encore abattue sur Asafa Powell. Recordman du monde du 100 m, impressionnant en séries puis en demi-finales, le Jamaïquain a une nouvelle fois raté la marche qui le sépare d’une consécration suprême. Le duel attendu avec Tyson Gay, meilleur performeur mondial de la saison, n’aura même pas eu lieu, tant l’Américain a dominé son sujet.

Asafa Powell très tendu

Bien avant le départ, la tension était palpable sur le visage d’Asafa Powell. Transpirant beaucoup, gesticulant sans arrêt, le protégé de Stephen Francis semblait comme un lion en cage. Tout l’opposé de Tyson Gay, assis calmement sur le tartan du Nagai Stadium, fixant la ligne droite qui le séparait d’un grand bonheur ou d’un grand malheur. Puis les deux hommes se sont installés dans les starting-blocks. Asafa Powell a-t-il alors repensé à sa finale des JO d’Athènes ratée alors qu’il était donné favori (5e) ? Ou à cette disqualification pour faux départ en demi-finales des Mondiaux de Paris-Saint-Denis en 2003 ? Toujours est-il qu’il ne jaillissait pas de ses starts comme d’habitude (0’’145 de temps de réaction). Habitué aux départs rapides, Powell se retrouvait presque au coude à coude avec Tyson Gay, normalement moins bon partant que lui. « Je sais que si je veux battre Powell, mon départ devra être bien meilleur. Je vais devoir faire quelques ajustements », indiquait Gay samedi soir après son quart de finale. Mission accomplie puisque le chronomètre indiquait un temps de réaction inférieur à celui de Powell (0’’143).

Gay trop fort

Après quelques mètres, l’enfant de Kingston semblait prendre petit à petit le dessus. Mais l’impression de facilité dégagée lors des tours préliminaires n’était pas là. « J’ai commis une erreur au départ et j’ai failli trébucher. Ensuite, je n’ai jamais pu être dans le rythme que je voulais », expliquera-t-il après la course. La belle machine jamaïquaine se grippait. Powell calait à mi-course, perdait sa fluidité technique et semblait piocher pour arriver au bout. Tyson Gay, lui, produisait son effort et, comme à son habitude, finissait très fort. Powell était déposé après environ 65 mètres de course. Il ne reverrait pas son rival américain. Pire encore, alors que Gay franchissait la ligne en vainqueur en 9’’85, Derrick Atkins, le Bahaméen dépassait lui aussi son voisin des Caraïbes pour s’emparer de la médaille d’argent. Seulement récompensé par le bronze, Asafa Powell assistait alors impuissant au tour d’honneur de Tyson Gay désormais propulsé, pour un an au moins, roi du sprint mondial. Powell, le regard hagard, comme sonné par un KO, va devoir digérer ce nouvel échec en grand championnat.

Podium du 100 m Hommes :

  1. Gay (EU) en 9’’85
  2. Atkins (Bah) en 9’’91
  3. Powell (Jam) en 9’’96

Voir en ligne : Sport 24

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?