Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Ultramarathon : 1000 km à pied entre Saint-Malo et Sète

Ultramarathon : 1000 km à pied entre Saint-Malo et Sète

D 7 septembre 2008     H 05:23     C 0 messages


agrandir

Dimanche, une vingtaine de sportifs de l’extrême vont s’élancer dans une course de longue haleine. 1000 km pour relier la Manche à la Méditerranée.




En 2001, l’association finistérienne Phare-West Organisation créait la Transe Gaule, « plus longue course pédestre de France » qui traverse chaque été l’Hexagone à petites foulées, en dix-huit étapes, sur 1150 kilomètres de routes paisibles. Cette épreuve désormais reconnue a fait le plein au mois d’août, au départ de Roscoff (Finistère), avec cinquante coureurs représentant une douzaine de nations.

Douze jours maximum

Et pourtant, courir un marathon et demi chaque jour (c’est la dose quotidienne proposée par la Transe Gaule) ne suffit plus à l’appétit de certains. Alors, cette année, Phare West propose à ces jusqu’au-boutistes de l’effort gratuit une nouvelle épreuve expérimentale, une autre traversée de 1000 kilomètres tout ronds celle-là, entre les remparts de Saint-Malo et le port de Sète. « De la mer à la mer toujours, une nouvelle liaison Manche-Méditerranée mais cette fois en version non-stop, au cours de laquelle chacun sera libre de gérer sa progression, ses pauses et son sommeil », explique l’initiateur de la course, Jean-Benoît Jaouen. Vingt-trois participants seront au départ, venus de toute la France. Pas de Malouin dans la liste des engagés, mais un Suisse.

Les coureurs, on les appelle des ultramarathoniens, devront accomplir ce périple dans un délai maximum de douze jours, soit un minimum de 85 km par jour. L’équivalent de deux marathons quotidiennement. « Très peu de coureurs finiront l’épreuve. Si 10 ou 20 % arrivent au bout, c’est déjà bien », assure ce connaisseur. Les 1000 kilomètres de France ne feront pas d’ombre au célèbre marathon du Mont Saint-Michel qui se court chaque année au départ de Cancale. « Ce n’est pas une compétition, plutôt une course de gentlemen basée sur la loyauté des concurrents et sur une confiance mutuelle entre les participants, souligne Jean-Benoît Jaouen. Les coureurs se pointeront eux-mêmes et communiqueront quotidiennement leur position par téléphone à un PC course ».

- Infos pratiques

Départ dimanche à 10h, de la chaussée du Sillon, devant le casino. Il sera possible de suivre la progression des coureurs sur le site www. yanoo.net


Voir en ligne : Ouest France

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?