Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Athlé : Benoît « Z », de l’image bafouée au plaisir de courir, demain, à (...)

Athlé : Benoît « Z », de l’image bafouée au plaisir de courir, demain, à Halluin

D 7 octobre 2006     H 21:12     C 0 messages


agrandir

Il y a un an, Benoît « Z » avait, à l’insu de son plein gré, défrayé la chronique. Interpellé à son domicile marseillais, gardé à vue durant plusieurs heures, il fut finalement relâché.




À l’époque, l’épisode avait fait la Une des quotidiens. Dans la tourmente d’une affaire de dopage dont il se dit encore et toujours totalement étranger, Benoît Zwierzchiewski n’avoue qu’une seule chose avec conviction. « J’ai l’impression d’avoir été cambriolé dans ma vie de sportif. On a volé mon image. Je suis l’un des meilleurs athlètes blancs sur le marathon. Aujourd’hui, je suis une victime. On m’a copieusement pressé le citron, je ne sais toujours pas pourquoi ». L’histoire s’est, pour le Nordiste, arrêtée là. Mais les stigmates de cette « popularité » sont scotchés à son maillot, son short et ses chaussures. Il a peut-être payé, au prix fort, ce caractère bien trempé qu’on lui a si souvent reproché dans son milieu, alors qu’il considère s’être plié à l’ensemble des nouveaux usages imposés par la fédération et l’IAAF. Une chose est sûre : le co-recordman d’Europe du marathon (2h06’36") n’a pas oublié d’où il vient.

Dimanche, à Halluin, à l’occasion des 31 èmes Foulées, il reviendra sur ces terres frontalières qui contribuèrent à faire de lui un champion hors norme. Crâne rasé, tatouage sur la cuisse, « gueule » d’ange espiègle, « Z » veut signer son grand retour, sans pour autant fanfaronner. Il dit avoir subi le suprême affront, déclare avoir été traité comme « un délinquant, un dealer ». « Toute cette histoire fut une abomination, poursuit-il, car les gens n’ont retenu que le dopage. C’est maintenant une image qui me colle à la peau, mais qui n’est pas la mienne ». Il y a un an, il aurait aimé défrayer l’actualité à la force des jarrets. Il sortait d’une longue période de blessures. Après le marathon de Londres en avril 2004 (2h09’36"), il fut sélectionné aux JO d’Athènes. Blessé (déchirure au mollet droit), il déclara forfait. Quelques mois plus tard, à New York, il abandonne au vingtième kilomètre, après avoir chuté.

Malchances...

La liste des déveines ne s’arrête pas là. Début 2006, après avoir accusé le terrible coup de la suspicion, il se déchire le mollet gauche à Nice. Trois mois d’indisponibilité... Et s’il reprend, en mai dernier, et mérite une sélection européenne à Göteborg durant l’été, il tombe à nouveau et quitte le gratin continental au dix-huitième kilomètre... Le come back, il l’a donc programmé ce week-end, chez lui, pour répondre à l’invitation de Bernard Decatoire et de ses amis de l’Athlétisme Halluin Val de Lys. « Pour revenir, c’est un véritable combat. De nombreux organisateurs de course sont maintenant persuadés qu’il n’y a pas de fumée sans feu. À l’étranger, tout a tellement été déformé, qu’on a même dit que l’on avait retrouvé de l’EPO chez moi ! J’ai besoin de courir, de retrouver la compétition, de me mêler aux meilleurs.

Mais les contrats d’engagement se font rares. Les organisateurs new-yorkais m’ont clairement dit qu’ils n’avaient "pas de dossard pour moi", alors que je n’ai pas eu le temps de me justifier. On me boude. Et indépendamment du manque à gagner, il y a le coup porté au moral... » C’est toutefois avec un plaisir non dissimulé qu’il se contentera de l’épreuve halluinoise. « J’y viens avec le sourire. Je n’ai pas oublié que j’ai débuté ici à l’âge de 10 ans. Il y a des gens passionnés, je ne veux pas les décevoir, mais ne vous attendez pas à ce que je casse la baraque ». Benoît « Z » sait donc qu’il ne sera pas au top demain, mais il promet déjà. « Si je reviens à mon meilleur niveau, certains vont en pâtir ». Pour « Z », la lutte a commencé. Sur le bitume, son unique lieu de prédilection.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?