Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Chevallier pense à la relève

Chevallier pense à la relève

D 19 juillet 2005     H 18:36     C 0 messages


agrandir

Si seuls 31 athlètes ont, à ce jour, réellement satisfait aux minima édictés par la Fédération Française d’athlétisme en vue des Mondiaux d’Helsinki, 48 ont été retenus par le DTN Franck Chevallier. Une pré-sélection qui fait la part belle aux jeunes.



Ils sont 48. Quarante huit pressentis pour être du voyage à Helsinki début août. Parmi eux, des cadres indiscutables à l’instar d’une Eunice Barber en pleine forme ou encore d’une Arron, d’un Pognon ou d’un Baala indispensables, mais également de jeunes athlètes qui, bien que non encore aguerris, pourraient, dans les années à venir, exploser au plus haut niveau.

Une mini révolution à mettre au crédit de Franck Chevallier, le nouveau Directeur technique national de la Fédération française d’athlétisme (FFA), qui tranche avec la manière de procéder de son prédécesseur, Robert Poirier, parti à la retraite en mars dernier. « J’ai demandé au président de la Fédération de laisser une marge de manoeuvre à des jeunes qui seraient près des minima et se seraient montrés conquérants toute cette saison tenait à préciser le DTN. Pour eux, Helsinki ne sera qu’une première marche vers Pékin en 2008 et Londres en 2012. »

Une politique sélective résolument tournée vers l’avenir pour une équipe de France inédite et un premier test très attendu dès le 6 août prochain à l’occasion des Mondiaux finlandais. « Si Ladji Doucouré tombe à Athènes, ce n’est pas par hasard reprend Chevallier. Il manquait d’expérience, maintenant il la possède. Ronald Pognon manque encore d’expérience, il fait 9.99 (au 100 m à Lausanne), et la course d’après il passe à travers. » Premiers bénéficiaires de ces mesures exceptionnelles : Solen Désert (400 m), Adriana Lamalle (100 m haies), David Alerte (200 m, 4x100 m et 4x400 m), Cédric Lavanne (110 m haies) et Laetitia Valdonado (800 m) tous cinq repêchés sans avoir satisfait aux minima.

Même mansuétude pour les relayeurs avec la pré-sélection du duo Raquil-Djhone, en quête d’un chrono de référence, et pour les demi-fondeurs Vincent Zouaouï-Dandrieux (3000 m steeple), Elisabeth Grousselle (800 m), Latifa Essarokh (1500 m), Margaret Maury (5000 m), Khalid Zoubaa et Moktar Benhari (5000 m) à qui ont jusqu’au 26 juillet pour réussir les minima. Nicolas Aissat (800 m), Maria Martins (1500 m), Grégory Gabella (hauteur) et Mickael Hanany (hauteur) pourraient, pour finir, être, eux aussi du voyage. Tous quatre proches des minima, Chevallier a décidé, les concernant, de réserver sa décision.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?