Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Course sur route : Caen résiste bien à l’essoufflement

Course sur route : Caen résiste bien à l’essoufflement

D 8 juin 2005     H 15:06     C 0 messages


agrandir

Avec près de 1200 coureurs sur le marathon, environ 3500 sur la Pegasus et un millier sur la Rochambelle, les courses de la Liberté tiendront parfaitement la route dimanche prochain aux alentours du mémorial de Caen.




Un an après les fastes du 60 ème anniversaire du débarquement, il était permis de craindre une chute de la fréquentation des courses de la Liberté 2005. Ce ne sera pas le cas. La barre des 6000 engagements, largement dépassée l’année passée, commémoration oblige, ne sera pas atteinte cette fois, mais sûrement approchée.
Le marathon rassemblera quelque 1200 fidèles entre Courseulles et le mémorial, malgré l’implacable concurrence de son cousin du Mont-Saint-Michel, qui surfe sur l’attrait de la Merveille. Les anonymes seront au rendez-vous. Pour dénicher des locomotives, Henri Lepape, le responsable du plateau, se démène. Entre les visas non accordés, les volte-face des managers, les exigences financières et les maladies ou blessures, sa tache suppose une grande souplesse. Question d’habitude. « Le renouvellement sera total, indique l’intéressé. On verra de nouvelles têtes ».
Un kényan chassant l’autre, William Cheseret, 2 ème du marathon du Mont en 2004, ainsi que John Kanda et Elijah Yator, ont été retirés au profit de six compatriotes, dont Charles Cheruyot, doté d’un record de 2h13’27’’ et David Kosgei, crédité de 2h11’08’’ il y a trois ans à Venise. La représentation africaine sera complétée par l’algérien Attama et le marocain Mesbah. A l’est, l’ukrainien de Rennes, Sirotine, vainqueur de la Pegasus en 2004, voisinera avec deux biélorusses, Haurychenka et Zhavoronok. Pour emmener tout ce beau monde, Lepape a songé au bataillon de chasseurs alpins de Bourg-Saint-Maurice, fréquenté par les mondevillais Boiton et Derobert ainsi que par les rennais Thomas et Jaouen. Seul Loïc Letellier ne sera pas de la revue.
Chez les féminines, la lauréate 2004, Elizabeth Mongudhi (Namibie) aura fort à faire pour bisser face à la kényane Esther Saina ou la russe Elena Deriabina.

Sur les 17,4 kms de la Pegasus, 3500 coureurs sont attendus à Bénouville. Dont la russe Tikhonova, tenante du titre, et le sourdevalais d’adoption Laurent Staicu, lauréat 2002.
Quant à la Rochambelle, elle dépassera le cap du millier d’inscrites. Entre femmes, on s’entraidera pour rallier l’arrivée. Loin du tandem Christelle Roussel et Claire Lamolle, les deux dernières lauréates de cette épreuve qui a su tout de suite trouver sa place. Cette année, de surcroît, nos épouses, concubines, filles, mamans, taties ou mamies (rayer les mentions superflues) transpireront au profit d’une bonne cause, l’association Odyssea, qui oeuvre dans la lutte contre le cancer du sein.

Pour de plus amples informations sur cette course, consulter la rubrique "Agenda".

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?