Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Fin de saison pour Doucouré

Fin de saison pour Doucouré


Publié le mardi 13 septembre 2005 à 09h35min

agrandir

C’est terminé. Ladji Doucouré a choisi de mettre un terme à sa saison. Fatigué et surtout lassé par une fin d’été complexe à négocier, le sociétaire de Viry a décidé de faire l’impasse sur Shangai. Et de prendre un repos bien mérité.




La fatigue et la lassitude auront eu raison de lui. Ladji Doucouré, champion du monde du 110 mètres haies, a décidé de mettre un terme à sa saison. Le sociétaire de Viry, un temps pressenti pour s’aligner à Shanghai, raccroche les pointes une semaine avant le terme annoncé. « Aller là-bas n’aurait pas de sens » expliquait-il dans le quotidien l’Equipe. Une décision sage si l’on en croit son entraîneur, Renaud Longuèvre, qui enrageait, il y a une semaine de cela, face à la gestion de l’après-mondiaux de son protégé.

Trop d’attentes vis-à-vis du hurdleur français, trop d’invitations pour une dernière partie de saison aussi complexe que décevante. Une troisième place à Zurich, deux sixièmes places à Berlin et Monaco, des performances en demi-teinte qui tranchent avec un début d’été tonitruant marqué, entre autres, par une entrée fracassante dans le clan des hurdleurs sous les 13 secondes et, bien évidemment, le magnifique doublé 110 mètres haies-4X100 mètres couronné par deux médailles d’or à Helsinki.

Un léger moins bien qui pourrait s’expliquer par ce que Longuèvre nomme le « désentraînement », conséquence d’un chamboulement soudain du programme d’entraînement concocté en début de saison. A moins que le manque d’expérience n’y soit, également, pour beaucoup. Un trop plein de sollicitations difficiles à négocier et peu compatible avec des objectifs de fin d’été certainement bien différents des résultats obtenus.

Reste quand même un bilan plus que positif. Doucouré a réalisé une saison extraordinaire. Et ce, que ce soit en indoor ou en extérieur. Le petit Ladji a pris du grade et 2005 restera, on l’espère, comme le point de départ d’une aventure qui ne fait que commencer. Johnson proche de la retraite, son duel avec le chinois Liu Xiang devrait, pour les années à venir, retenir l’attention des spécialistes et les JO de 2008 définitivement apporter la preuve qu’il est l’un des hommes forts, si ce n’est l’homme fort, d’une discipline en pleine mutation.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?