Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » JO 2004 : Forfait de Marc Raquil

JO 2004 : Forfait de Marc Raquil

D 11 août 2004     H 19:55     C 0 messages


La France perd Marc Raquil et peut-être Eunice Barber.

A la veille du départ du premier contingent d’athlètes pour les jeux olympiques d’Athènes jeudi, l’équipe de France vient de perdre Marc Raquil, de voir Mehdi Baala se blesser et s’interroge sur la participation d’Eunice Barber : inquiétant.





Le spectre du désastre australien et de ses zéro médailles rôderait-il autour du centre national du rugby à Marcoussis où logent les Tricolores ?
Peut-être pas encore mais en tout cas, il devait flotter comme un air de morosité mercredi matin, au moment où les Bleus posaient pour la photo officielle.

Quelques minutes plus tôt, les athlètes venaient d’apprendre qu’ils ne seraient plus 61 mais 60 à Athènes, Marc Raquil étant contraint de quitter le navire, victime d’une énième blessure cette année.
Saison maudite pour le médaillé de bronze du 400 m des mondiaux 2003, qui a vécu les huit premiers mois de 2004 au gré des humeurs de sa cheville gauche (double entorse), de sa hanche, de ses adducteurs droits et finalement de son mollet gauche, qui l’a trahie mardi soir lors d’une séance.

Avec ce forfait, les Bleus perdent un élément de base de l’équipe de France à une semaine du début des épreuves d’athlétisme (18 août).
Si le sprinteur peroxydé ne se faisait aucune illusion sur ses espoirs de médailles sur le 400 m individuel, il avait toutefois décidé de jouer la carte du relais 4x400 m, où les français "défendent" un titre de vice-champion du monde.

Et avec le renoncement de Raquil, le relais se doit de revoir ses prétentions à la baisse. L’objectif sera certainement non plus un podium, mais plus sûrement une place en finale.
Pour le décompte des médailles, les français attendaient logiquement beaucoup d’Eunice Barber, la double médaillée des mondiaux 2003 (or en longueur et argent à l’heptathlon).

Mais tout aussi touchée par les blessures que Raquil cette année, Barber en est encore à réfléchir à sa participation olympique. Alors, de là à penser aux médailles...
Lundi prochain, elle doit décider si elle se rend en Grèce ou si elle reste en France.

Enfin, le sale mercredi des Bleus a été complété par l’annonce d’une entorse pour Mehdi Baala.
Sur un banal footing, le vice-champion du monde du 1500 m s’est tordu la cheville droite, le contraignant à 48 heures de repos. Une préoccupation de plus pour les tricolores.

Ajoutez à cela, la méforme de certains qui brillaient l’an passé comme Muriel Hurtis (200 m) ou Manuela Montebrun (marteau) et le tableau devient bien sombre.
Le nombre de médaillables est en train de fondre comme neige à Athènes.

Heureusement, il reste quelques rayons de lumière au-dessus de la tête des français.
Christine Arron resplendit au fur et à mesure que ses chances de podium sur 100 m augmentent. Et Leslie Djhone a réussi dimanche un record de France sur 400 m (44’64) susceptible de faire oublier Raquil.

C’est surtout cette journée maussade et les blessures que les Bleus vont devoir oublier pour éviter le gros coup de blues, avant même les premières épreuves.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?