Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » JO 2012 : Paris, un dossier d’excellente qualité, mais rien n’est (...)

JO 2012 : Paris, un dossier d’excellente qualité, mais rien n’est joué

D 13 mars 2005     H 22:57     C 0 messages


La commission d’évaluation du comité international olympique (CIO) a quitté Paris samedi pour Moscou, dernière des cinq villes qu’elle doit visiter après Madrid, Londres, New York. Et même si sa présidente a semblé élogieuse pour la capitale française, rien n’est encore gagné.





Le dossier de la candidature de Paris à l’organisation des jeux olympiques de 2012 "est d’excellente qualité", a souligné la marocaine Nawal El Moutawakel au Grand Hôtel, dans la traditionnelle et assez convenue conférence de presse de fin de visite.
L’ancienne championne olympique (400 m haies, en 1984 à Los Angeles) avait dit sensiblement la même chose à Londres, Madrid et New York : si Paris a eu "l’excellence", Madrid avait eu le "professionnalisme", Londres "la passion" et New York "l’enthousiasme".
Mme El Moutawakel a pris soin de rappeler que "le niveau de la compétition est très élevé". "Aujourd’hui, il y a cinq villes candidates à l’organisation des JO 2012 et il n’y aura qu’un vainqueur", a-t-elle souligné, "mais nous saluerons l’effort incroyable des cinq candidates".

Le maire de Paris, Bertand Delanoë, président du comité de candidature de Paris 2012, ne dit pas autre chose : "Nous avons fait du bon boulot, mais nous n’avons pas encore gagné. Le verdict, ce sera le 6 juillet à Singapour". Citant Jean-Claude Killy, le maire de Paris rappelle : "Cela va se jouer au 100 eme de seconde".
Les français ont eu à répondre en quatre jours à 226 questions. "Nous avons répondu à chacune d’entre elles. Lorsqu’il fallait préciser, même par écrit, des engagements des uns et des autres, nous l’avons fait", a expliqué Delanoë. "Les experts du CIO repartent avec toutes les réponses à leurs questions", confirme Jean-François Lamour, ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative.

La ville qui organisera les jeux de 2012 sera élue le 6 juillet par les votes de 120 membres du CIO réunis en congrès, et même un peu moins puisque les membres venant de pays candidats, une vingtaine, n’auront pas le droit de voter. Personne aujourd’hui ne peut se risquer à faire un pronostic, ni d’ailleurs au matin du 6 juillet.
L’étude des dossiers des cinq candidates montre qu’ils répondent tous aux principales exigences du CIO sur la sécurité, la lutte contre le dopage, le développement durable, le coût ou la compacité des sites...
Le petit plus de Paris pourrait être un détail que la présidente de la commission a souligné samedi soir : l’implication forte des sportifs français dans les jeux. "Non seulement ils soutiennent la candidature, mais en plus ils y sont très impliqués".

"Des jeux pour les athlètes", c’est justement l’un des grands dadas du CIO. Et il est vrai que les Bleus, tous sports confondus, ont été très présents pendant les quatre jours de la visite.
Dernier en date, Bernard Hinault, "le héros" selon les propres termes de Mme El Moutawakel. Le quintuple vainqueur du tour de France cycliste a rejoint la délégation qui visitait samedi matin le POPB de Paris-Bercy.
Ou encore Laurent Blanc : "En visitant le stade de France, j’ai expliqué à la commission que ce vestiaire-là avait connu des moments intenses, des moments de bonheur, et qu’il était prêt à les revivre", a confié l’ex-champion du monde de football, et il a ajouté que "le stade de France est un bel outil, c’est un atout supplémentaire pour la candidature de Paris".

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?