Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Lège-Cap-Ferret, le marathon à la pointe

Lège-Cap-Ferret, le marathon à la pointe

D 10 octobre 2008     H 15:06     C 0 messages


agrandir

La deuxième édition du marathon des villages aura lieu dimanche. Plus de 770 engagés parcourront toute la presqu’île, jusqu’au Ferret.




La première édition avait drainé 771 coureurs. Parmi eux, des accros aux marathons qui recherchent l’effort, mais aussi des curieux désireux de fouler à pied une terra incognita. En l’occurrence, celle de la presqu’île du Cap-Ferret qui, avant l’année dernière, ne comptait pas de marathon parmi ses rendez-vous sportifs. Seule la foulée des baïnes (un semi-marathon) permettait aux coureurs de goûter aux charmes du Cap.

David Le Goff étant depuis passé par là, le manque est comblé et le marathon des villages pérennisé. Avec toujours la même formule : un départ et une arrivée devant le marché de Piraillan et la traversée de cinq villages ostréicoles. Autrement dit, une balade touristique au bout de l’effort.

Face au phare

Ainsi, outre Piraillan, ce sont les villages ostréicoles de l’Herbe, du Canon, du Cap-Ferret et de Piquey qui sont traversés par les coureurs. Entre cabanes, front de mer et dégustation d’huîtres. Si la traversée de la réserve naturelle des réservoirs de Piraillan n’est plus au programme, celle des 44 hectares et de la forêt via les pistes cyclables l’est toujours. Et cette année, les participants chemineront face au phare du Cap-Ferret et iront jusqu’à la pointe. C’est la nouveauté de l’édition 2008 : l’accès au bout de la presqu’île au 27 ème kilomètre.

Le final de l’épreuve reste la montée des marches au village de l’Herbe : soit 116 mètres de dénivelé au 38 ème kilomètre. L’an passé, le public s’était massé nombreux le long des escaliers pour encourager les marathoniens dans leur dernier effort. Dimanche, ce passage que David Le Goff qualifie d’« Alpe- d’Huez » sera également synonyme de grosses sueurs. D’autant plus si le beau temps, comme l’an passé, est de la partie.

50 départements

Précisant avoir dépassé le nombre d’engagés de 2007, les organisateurs viennent d’annoncer la représentation d’une cinquantaine de départements français et d’une dizaine de nationalités différentes. Le premier record du marathon est détenu par un Gersois, Patrice Bruel, qui a bouclé l’épreuve en 2 heures, 38 minutes et 55 secondes.

Pour de plus amples informations sur cette course, consulter la rubrique "Agenda"


Voir en ligne : Sud Ouest

Sur le même sujet

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?