Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon du Médoc : Une première pour Montrose

Marathon du Médoc : Une première pour Montrose

D 6 septembre 2007     H 11:44     C 0 messages


agrandir

A Saint-Estèphe le château Montrose, propriété de la famille Bouygues depuis un an, fait son entrée dans le circuit de la manifestation.




Au début du XVIII ème siècle, la « lande de l’Escargeon » était couverte d’arbustes, d’ajoncs et surtout de bruyères dont la couleur rose caractéristique, lors de la floraison, a donné son nom à la propriété. Le château Montrose, puisqu’il s’agit de lui, est l’un des fleurons de l’appellation Saint-Estèphe. Un domaine prestigieux qui prospère depuis mai 2006 entre les mains de Martin et Olivier Bouygues. Tout comme son voisin Tronquoy-Lalande, racheté en juillet de la même année par les deux frères.

Kilomètre 37

Samedi, les coureurs du marathon pourront découvrir de plus près le charme de ce domaine, classé second cru du Médoc. En effet, Montrose vient (enfin) d’intégrer le circuit du « plus long marathon du monde ». Il y a quelques années, le château avait entrouvert les portes de son vignoble mais cela se limitait exclusivement à la balade du dimanche. Ce week-end, le cru stéphanois sera le dernier château traversé par les participants, avant d’amorcer la longue ligne droite bordant l’estuaire et annonciatrice de l’arrivée.

Pointé au kilomètre 37, Montrose se prépare tranquillement à l’événement. « Les organisateurs nous ont sollicités en février pour savoir si nous voulions faire partie de cette 23 ème édition. Nous avons accepté très volontiers, explique Nicolas Glumineau, directeur technique du château ». « Le marathon est un élément phare de la dynamique culturelle et sportive de la région, poursuit-il. En jouant le jeu, on participe d’une manière saine et simple à la vie locale ».

Allée des rosiers

Pour l’occasion, les concurrents remonteront l’allée des rosiers, qui traverse la propriété de part en part. Ils l’emprunteront à partir de la RD 2, longeront le château de la propriété, avant de redescendre vers l’estuaire. Soit plus d’un kilomètre sur une route entièrement bitumée. A ce stade de leur progression, les sportifs devraient apprécier. Un groupe de blues les accompagnera musicalement.

Pas de dégustation

En revanche, les amateurs de bons breuvages n’auront pas le loisir de s’attarder pour découvrir les vins du château, Montrose ne figurant pas parmi les sites de dégustation. Les bouteilles sortiront-elles des chais l’an prochain ? « Pourquoi pas. Laissons passer cette édition », répond prudemment Nicolas Glumineau, qui n’exclut pas davantage de participer à l’édition 2008. Amateur de course à pied, « j’ai déjà couru le marathon, dit-il. C’était en 2003. A l’époque, j’étais plus dans une logique sportive qu’épicurienne. Mais le refaire serait un challenge motivant ».

En attendant, le jeune responsable de 33 ans s’emploie à suivre avec vigilance l’avancée des travaux engagés sur la propriété. La réhabilitation en profondeur des locaux doit s’étendre sur trois ans. Elle concerne les bureaux, les chais de stockage et la construction d’un bâtiment technique. Pas de crainte pour samedi, de grandes palissades ceinturant la zone du chantier permettront aux coureurs d’évoluer en toute sécurité.

Pour de plus amples informations sur cette course, consulter la rubrique "Agenda"


Voir en ligne : Sud Ouest

Sur le même sujet

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?