Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Mémorial Van Damme : Kim Gevaert veut briller une dernière fois

Mémorial Van Damme : Kim Gevaert veut briller une dernière fois

D 4 septembre 2008     H 11:58     C 0 messages


agrandir

La nº1 belge de l’athlétisme fera ses adieux au public belge lors du Van Damme vendredi dans un stade Roi Baudouin rempli. Pour son dernier Mémorial Van Damme, Kim Gevaert, la sprinteuse de 30 ans, veut briller une dernière fois avant de ranger définitivement ses spikes.



« Si je compare ma carrière à celle de beaucoup d’autres, je me sens heureuse avec tous ces résultats et ces médailles que j’ai décrochées. Je me sens encore bien et en état de progresser, mais il faut parfois oser arrêter. Le moment s’y prête. C’est une année olympique, j’ai 30 ans et j’ai décroché l’argent aux JO. Je suis une athlète heureuse », a dit Kim Gevaert en conférence de presse mercredi à Tervuren. Gevaert disputera le 100 m du Mémorial Van Damme. Elle rêvait de se qualifier pour la finale de l’épreuve reine de l’athlétisme aux Jeux de Pékin, mais elle avait été éliminée en demi-finales à cause d’un départ manqué. La Louvaniste se produira devant son public vendredi et pourrait, qui sait, battre son record de Belgique (11"04), vieux de deux ans.

« Cela serait beau, mais le principal est que je dispute une bonne course, et surtout que je ne rate pas mon départ », plaisante l’athlète en référence à sa mésaventure pékinoise. « Comme tous les autres athlètes, je suis fatiguée après les Jeux olympiques, aussi mentalement, mais, comme chaque année, je me donnerai à 300 % au Mémorial. J’espère que le public me poussera pour que je signe une bonne performance et je termine sur une belle note. La soirée sera certainement remplie d’émotions, mais je me force à ne pas encore trop y penser. Je ne voudrais pas me présenter en larmes dans les starting-blocks. Il ne faut pas se laisser submerger par les émotions. Je suppose que je subirai le contre coup par la suite ».

Au cours de sa carrière, Kim Gevaert a été sacrée championne d’Europe à plusieurs reprises, est montée sur le podium des Mondiaux et des JO, avec le relais 4×100 m. Quand on lui demande quel est son plus beau souvenir, elle répond : « Ma carrière a été une succession de beaux moments, avec comme point noir mon absence aux Jeux de Sydney. J’ai toujours progressé en suivant une courbe ascendante. Si je dois tout de même choisir, je dirais mon premier titre européen sur 60 m à l’Euro en salle de Vienne en 2002. Les deux titres européens à Göteborg en 2007 (100 et 200 m) resteront aussi toujours gravés en moi, comme la médaille de bronze avec l’équipe du relais à Osaka et bien sûr la médaille d’argent de Pékin ». Kim Gevaert reste vague sur son après-carrière. « Je n’y ai pas encore vraiment pensé. Cela aurait été inopportun avec les entraînements et la préparation des Jeux olympiques. Je ne prendrai de toute façon pas de décision à la hâte. J’ai reçu beaucoup de propositions. J’aimerais bien garder un lien avec le Mémorial, mais on n’a pas encore parlé d’un job précis au sein de l’organisation ».


Voir en ligne : Le Soir.be

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?