Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Mondiaux en salle : Les russes déjà impressionnantes

Mondiaux en salle : Les russes déjà impressionnantes

D 20 février 2006     H 20:12     C 0 messages


agrandir

Avec deux records du monde battus ce week-end lors des championnats de Russie en salle, les athlètes féminines russes ont fait forte impression trois semaines avant d’accueillir les mondiaux 2006 de la discipline, du 10 au 12 mars à Moscou.




Lilia Shobukova (record du monde du 3000 m) et Yelena Soboleva (celui du 1500 m) ne sont que la partie émergée d’une délégation féminine russe qui s’illustre aussi bien en tête des bilans mondiaux des courses sans obstacle (à l’exception du 60 m haies) que dans les concours, hormis le saut en hauteur dominé par la suédoise Kajsa Bergqvist, et le poids, acquis aux bélarusses. Dans le sillage de ces deux jeunes femmes, Natalia Nazarova, double championne du monde en titre du 400 m, a réalisé le septième chrono de tous les temps sur cette distance (49"98). Tandis que sa compatriote Olga Kotlyarova, membre du relais 4x400 m qui a battu le record du monde de la spécialité le 28 janvier à Glasgow, s’offrait la huitième meilleure performance de tous les temps sur 800 m (1’57"51).

"Les résultats enregistrés lors des championnats nationaux, et particulièrement ceux de notre équipe féminine, me laissent confiant et optimiste. J’espère même que les filles feront encore mieux en mars", s’est réjoui à juste titre l’entraîneur national russe Valery Kulichenko. La perchiste Yelena Isinbayeva, championne du monde et olympique en titre, avait déjà donné le ton des ambitions russes en améliorant sa meilleure performance mondiale en salle le 12 février à Donetsk (Ukraine) avec un bond à 4,91 m. Suivant l’exemple de cette athlète confirmée, d’autres russes moins connues pointent le bout de leurs pointes comme Mariya Bolikova, 28 ans, qui domine les bilans mondiaux sur 60 m (7"04) avec la jamaïcaine Veronica Campbell. La tout aussi méconnue Yuliya Tabakova, 25 ans, occupe la troisième place (7"08).

"On est habitués à ce que les russes réalisent des performances de top niveau mondial dans leur championnat ou dans un meeting précis. Là, avec deux records du monde, c’est encore plus fort. Elles sont sur la bonne voie pour écraser ces championnats du monde. Je pense qu’il y aura de très gros chronos", prédit la coordinatrice du demi-fond français Patricia Djaté-Taillard.
"Ils sont toujours bons en salle, constate à son tour Renaud Longuèvre, l’entraîneur du français Ladji Doucouré. Ils y font pas mal de compétitions et leurs conditions d’entraînement sont bonnes car les salles sont bien chauffées. J’ai même vu une salle où ils peuvent lancer le javelot et le disque, ce qui est rarissime. En plus, ils sont toujours très forts dans leurs championnats". Chronos au beau fixe et public acquis à leur cause, tout semble réuni pour que l’ensemble russe brille à domicile aux mondiaux 2006, deux ans après avoir survolé l’édition 2004 à Budapest. Pour mémoire, la Russie y avait remporté dix-neuf médailles (huit en or, six en argent, cinq en bronze), soit près du double des Etats-Unis, deuxièmes au classement avec dix médailles (quatre en or, cinq en argent, une en bronze).

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?