Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Eunice Barber : « Battre mes records »

Eunice Barber : « Battre mes records »

D 23 janvier 2008     H 18:19     C 0 messages


agrandir

Opérée du genou fin septembre, Eunice Barber se trouve en rééducation et espère revenir le plus vite possible sur les pistes. La championne du monde d’heptathlon (1999) et de saut en longueur (2003), soucieuse des problèmes de dopage qui secouent son sport, n’entend pas pour autant revoir ses objectifs à la baisse cette saison. Si elle fera une croix sur les meetings en salle, la Française pense déjà aux Jeux Olympiques de Pékin, "mais je devrai de toute façon passer par les qualifications pour y aller", explique-t-elle.


Eunice, ces dernières saisons ont été compliquées pour vous physiquement. Comment vous sentez-vous ?

Je suis toujours en rééducation, de manière progressive, et j’espère retrouver les pistes le plus rapidement possible. Mais j’ai quand même subi une opération du genou, au condyle interne, il y a trois ou quatre mois.

D’ici combien de temps pensez-vous pouvoir revenir à la compétition ?

Je vais bientôt faire un bilan et on va faire un peu de renforcement musculaire. Je pense que je peux revenir quand je veux, mais il faut juste que je reprenne l’entraînement progressivement, pour que je sois performante.

Envisagez-vous de faire une croix sur le début de saison pour mieux vous rétablir ?

Je ne sais pas encore. Ce qui est sûr, c’est que je ne ferai pas les réunions en salle. Mais il faut quand même que je m’aligne dans certains meetings parce que j’aime la compétition avant tout. J’ai toujours envie d’être en compétition et les meetings seront pour moi une sorte de répétition pour ne pas avoir de mauvaises surprises ensuite. Cela me permettra de savoir où j’en suis.

En cette année olympique, avez-vous d’autres objectifs que les Jeux en tête ?

On verra. Déjà, il faut que je me rétablisse. Et le plus rapidement possible. Après, il y aura certainement des meetings auxquels je participerai avant les Jeux. L’objectif principal, évidemment, cela reste Pékin, mais je devrai de toute façon passer par des réunions et les qualifications pour y aller.

Quel niveau de performance pensez-vous pouvoir encore atteindre ?

Je veux battre mes records, tout simplement.

En ce moment, l’athlétisme se distingue plus dans la rubrique faits divers. Que pensez- vous des récentes affaires de dopage ?

On parle d’athlé, mais vous savez, dans la vie quotidienne les gens trichent aussi. Il y aura toujours des tricheurs partout. Pour moi, ces gens-là sont des tricheurs, et rien d’autre. Je laisse à l’IAAF le soin de s’occuper de tout ça, de détecter les mauvais athlètes et les produits qu’ils utilisent, et de donner les moyens scientifiques et techniques pour arrêter ça.

Selon vous, donc, ce que l’IAAF a mis en place reste insuffisant ?

Oui la preuve, les tricheurs sont toujours en avance sur les autres. Malheureusement, je pense que cela risque d’être encore comme ça un petit moment, on va essayer de minimiser ce qu’ils font, le dopage... Ce n’est pas un fléau qui va être éradiqué d’un claquement de doigt, dans n’importe quel sport d’ailleurs, pas seulement en athlé. Mais de toute façon, on est dans un monde où ces gens-là existent. Ce ne sont pas que des athlètes, même s’il y en a de plus en plus. Il y a des journalistes, des ministres, des policiers...

Les Américains, sous le feu des projecteurs depuis les contrôles positifs de Marion Jones et Justin Gatlin, semblent quand même plus concernés par ces problèmes ?

Non, je ne crois pas. En France, vous avez vu combien d’athlètes se sont fait prendre aussi ? Plus qu’aux Etats-Unis, je crois... En Grèce et en Allemagne à l’époque aussi. Attention, je ne cherche pas à défendre les Américains, loin de là. Ils sont juste plus en vue par rapport à leur arrogance, à leur qualités physiques et leur façon démesurée de faire les choses. Ils sont meilleurs sur tout... Peut-être aussi dans le dopage, qui sait ? Moi, je ne peux pas dire, je ne suis pas tout ça de près.

Pensez-vous qu’il est légitime d’envoyer un athlète dopé en prison, comme Marion Jones, qui a récemment pris six mois ferme ?

Je ne crois pas qu’elle ait été condamnée pour son dopage, mais parce qu’elle a menti à des juges. J’ai mon avis sur ça, mais je préfère le garder pour moi parce que ça peut partir en "live" après. Je suis très catégorique là-dessus. J’aimerais simplement que le juge de Marion Jones (Kenneth Karas, ndlr) vienne juger les policiers en France.

Cette altercation avec des membres des forces de l’ordre de mars 2006 est-elle toujours présente dans votre esprit ?

Oui, je suis quelqu’un de profondément humain et je vais me battre jusqu’au bout, je ne lâche pas. J’ai encore besoin de soutien parce que cela pourra servir à d’autres citoyens français.


Voir en ligne : Sports.fr

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus