Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Le marathon, un sport de touristes

Le marathon, un sport de touristes

D 23 août 2005     H 12:53     C 0 messages


agrandir

Les 42,195 kms à travers Bruxelles partiront du Cinquantenaire pour arriver à la Grand-Place. Un parcours moins rapide mais censé séduire les étrangers.




Envie d’un petit week-end sportif à Bruxelles ? Une agence de voyages vous propose le forfait suivant : une place pour assister au Mémorial Van Damme, le vendredi ; un tour de ville guidé, le samedi, et l’inscription au marathon de Bruxelles, le dimanche. Sont comprises également trois nuits dans un hôtel bruxellois, au choix entre deux et quatre étoiles. C’est la solution d’avenir pour le marathon, estime Christophe Impens, ancien athlète et aujourd’hui responsable de l’organisation du marathon pour la société Octagon. À l’heure actuelle, une inscription sur quatre nous est parvenue de l’étranger.

Partenaire de l’événement, la ville de Bruxelles se réjouit de la nouvelle formule qui allie sport et tourisme. Je trouve la démarche intelligente, relève le bourgmestre de la ville de Bruxelles Freddy Thielemans : Bruxelles accueille deux gros événements sportifs à deux jours d’intervalle, ce qui en fait la capitale de l’athlétisme le week-end prochain, et la venue des étrangers génère des activités touristiques profitables aux commerces et aux hôtels.
Quelque 120 personnes ont été séduites par le triptyque touristico-sportif. C’est aussi en pensant à eux que les organisateurs ont décidé de (re)modifier le parcours. Pas question cette fois de proposer le canal et les boulevards centraux aux coureurs. On n’a pas envie de les faire courir du côté des usines de Vilvorde, explique Christophe Impens. Cette coupure de la ville en deux a fait beaucoup de mécontents en raison des problèmes de circulation qu’elle a générés, rappelle pour sa part Freddy Thielemans.

Alors que le marathon 2004 avait fait de son dénivelé négatif (- 41 mètres) un argument de séduction, la nouvelle mouture met l’accent sur les paysages plus que sur le chronomètre. Comme l’ancien marathon organisé par Bruxelles-Promotion, qui préside aux destinées des 20 kms de Bruxelles, l’édition 2005 s’élancera du Cinquantenaire. Elle empruntera ensuite le parcours des 20 kms avant de prendre la direction de Tervuren. Les coureurs repasseront par la fin du parcours des 20 kms pour plonger ensuite sur la Grand-Place où sera jugée l’arrivée, comme l’an dernier.
En espérant que les signaleurs soient cette fois suffisamment nombreux. En octobre dernier, le leader de la course s’était perdu à l’approche de la ligne d’arrivée qu’il avait finalement franchie dans le mauvais sens.
Cela ne risque pas de nous arriver, annonce Christophe Impens. Nous avons 200 signaleurs, et je serai moi-même sur une moto pour ouvrir la course avec le premier. On lui conseille tout de même de vérifier que le plein a été fait.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?