Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon de Berlin : Gebreselassie vise le record

Marathon de Berlin : Gebreselassie vise le record

D 19 septembre 2009     H 08:02     C 0 messages


agrandir

Dimanche, Haile Gebreselassie, le coureur de fond éthiopien, peut marquer encore un peu plus l’histoire de l’athlétisme. Il espère faire la passe de quatre au marathon de Berlin et battre son propre record du monde.




En 2004, après avoir illuminé durant de nombreuses années les pistes de son talent, Haile Gebreselassie a décidé de passer à autre chose. Mais, on vous rassure tout de suite, il ne s’est pas arrêté de courir. L’athlé est bien trop importante à ses yeux. « Running is a part of my life », répète-t-il inlassablement. A 31 ans, « le petit homme vert » sentait juste que le moment était venu pour lui de transmettre le témoin à Kenenisa Bekele et de "monter" sur route. Il affichait à cet instant ses motivations : « Battre le record du marathon est très important pour moi. C’est la distance reine ». Un défi qui s’accompagnait d’une inévitable remise en question. En effet, cet immense champion allait-il être à la hauteur ? Et bien, oui !

Après s’être rodé sur semi, il a par la suite aligné les performances sur 42,195 km. Notamment au marathon de Berlin ou il règne sans partage depuis trois ans. Lors des deux dernières éditions, il a même abaissé, à chaque fois, le record du monde. Autant dire que dimanche, Gebre sera attendu au tournant. Insatiable, il se dit capable d’établir une nouvelle marque mondiale. Aux alentours de combien ? « 2h03’30", c’est vraiment possible », estime-t-il. En revanche, il pense être un peu court pour viser les 2h02’. « Réaliser ce chrono, je pense que ce sera très difficile mais dans un bon jour, qui sait ? », glisse-t-il malicieusement. De toute façon, avec Gebre, on n’est plus à un exploit près.

Un de ses anciens lièvres comme plus sérieux rival !

Du fait de ses caractéristiques (un parcours plat protégé du vent, une température convenable et une faible humidité), le marathon de Berlin est réputé rapide. Il est donc propice à la chasse au record. A l’heure actuelle, l’athlète qui semble le mieux armé pour contrecarrer les plans de Gebreselassie semble être Duncan Kibet. Cette année, sous la houlette de son coach, Claudio Berardelli, le Kenyan (31 ans) a pris une nouvelle dimension. Lui qui n’était encore en 2008 qu’un simple lièvre de luxe de l’Ethiopien, s’affirme aujourd’hui comme son plus sérieux rival.

En avril dernier, sa victoire en 2h04’27" au marathon de Rotterdam, en a épaté plus d’un. Et pour cause. Il a réalisé à cette occasion le troisième meilleur chrono de tous les temps sur la distance ! Le « Jamaïquain » ou le « Rasta » comme on le surnomme dans le milieu, en raison de sa barbe et de sa coupe de cheveux afro, arrive si on l’en croit à Berlin avec zéro pression. « Je suis juste ici pour faire de mon mieux. Je ne suis pas là pour battre le record du monde. Je veux juste améliorer mon temps ». Un objectif qu’il pourrait réaliser en tentant de rester dans la foulée de Gebre. Ou en prenant la course à son compte.


Voir en ligne : Sport 24

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?