Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Pognon a retrouvé le sourire

Pognon a retrouvé le sourire

D 31 août 2005     H 15:04     C 0 messages


agrandir

Démoralisé par ses éliminations prématurées lors des championnats du monde à Helsinki, Ronald Pognon s’est refait une santé depuis quelques jours. Le sprinter français, deuxième sur 100 m au récent meeting de Bruxelles, a même essayé de battre le record de France du 200 m à Rieti. Sans réussite pour le moment.




On appelle ça une renaissance. Depuis quelques jours, on a en effet retrouvé le Ronald Pognon du début de saison. Le Ronald confiant, heureux et souriant. Celui-là même qui avait marqué l’histoire de l’athlétisme français en devenant le premier sprinter « bleu blanc rouge » à passer sous les dix secondes sur 100 m. C’était à Lausanne, le 5 juillet dernier. Et dans la foulée, on imaginait des mondiaux radieux et marqués du sceau de la réussite pour l’antillais.

Hélas, et à l’image de la météo à Helsinki, les championnats du monde seront bien sombres pour Ronald Pognon. Eliminé prématurément du 100 m et du 200 m, l’athlète ne disputera aucune finale individuelle. Et il donnera surtout l’image d’un sportif démoralisé. Presque blasé. La victoire du relais français lors de la finale du 4x100 m devient son unique rayon de soleil du grand rendez-vous de la saison. Et beaucoup imaginent alors qu’il faudra plusieurs mois pour retrouver le recordman de France du 100 m.

En fait, quelques semaines suffiront. Deuxième du 100 m du meeting Golden League de Bruxelles vendredi soir, Ronald Pognon n’est battu que par le champion olympique et du monde Justin Gatlin. Plus important, il signe un excellent chrono (10"05) et retrouve visiblement ses sensations. « C’est un super chrono et je pouvais faire mieux encore sans une erreur technique à mi-course, explique alors l’antillais. Mais je suis satisfait quand même. J’ai vraiment trouvé le truc pour réaliser de bons départs et il me reste maintenant à travailler mes fins de course pour aller plus vite encore. J’ai retrouvé des sensations que je n’avais plus ces derniers temps, notamment à Zurich ».

Dans la foulée, et preuve d’une envie retrouvée, Ronald annonce qu’il va s’attaquer au record de France du 200 m, toujours détenu par Gilles Quénéhervé. Première tentative lors du Grand Prix de Rieti et record personnel à la clé en 20"27. Le record national est proche (20"16) et le sprinter se console avec une victoire supplémentaire sur cette distance. De bon augure et surtout bon pour le moral. Un moral retrouvé. Au même titre que les sensations et les jambes.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?