Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Athlétisme : une nouvelle DTN plus proche des athlètes

Athlétisme : une nouvelle DTN plus proche des athlètes

D 11 juin 2005     H 02:02     C 0 messages


agrandir

Pour éviter que se reproduise l’échec d’Athènes et pour préparer au mieux Pékin 2008 et l’échéance 2012 qui pourrait voir Paris organiser les Jeux olympiques d’été, la Fédération française d’athlétisme (FFA) a rendu public vendredi un organigramme de sa Direction technique nationale, où pour la première fois figure un Directeur de l’Elite, Philippe Gonigam.




Choisi par Franck Chevallier qui a succédé à Robert Poirier au poste de DTN, Gonigam, 42 ans, ex-champion de France du 400 mètres haies en 1986, sera « en particulier chargé de la professionnalisation des meilleurs athlètes français, un élément incontournable pour assurer une carrière sereine dans le contexte de l’athlétisme actuel », estime la FFA.
« Notre volonté, c’est de faire en sorte que les athlètes français soient plus performants dans les grands rendez-vous. Pour parvenir à cet objectif, nous avons mis en place une nouveauté dans la DTN, une création de l’Elite, avec un directeur de l’élite et autour de lui toute une équipe qui va travailler avec l’athlète, avec l’entraîneur de l’athlète, pour faire en sorte que l’environnement de l’athlète dans la préparation des grands rendez-vous soit optimisée », souligne Bernard Amsalem, le président de la FFA. « On s’aperçoit que les athlètes ont beaucoup de difficultés à enchaîner deux saisons consécutives de premier plan, car ils sont sollicités par d’autres activités », explique Philippe Gonigam, qui veut apporter des solutions à chacun.

L’échec de Christine Arron, l’une des grandes favorites du 100 mètres en Grèce mais restée en rade en demi-finale après s’être préparée de façon indépendante, a frappé les esprits. Trois autres directeurs entoureront le DTN Franck Chevallier, qui a renouvelé à 45% l’équipe précédente et aura pour adjoint Bertrand Hozé : André Gimenez est désigné directeur administratif des équipes de France, donc chargé de la logistique ; Philippe Leynier sera directeur du développement et de la formation ; enfin, Olivier Belloc, sera directeur de « Destination 2012 », plus spécialement chargé de la détection. Comme chargé de mission, Stéphane Diagana l’ex-champion du monde du 400 mètres haies donnera son avis éclairé, issu de son expérience du haut niveau, sur la manière de placer les athlètes dans les meilleures dispositions possibles.
« Il faudra plus de quatre médailles aux JO 2012 (deux de bronze à Athènes) », annonce Olivier Belloc.
L’accompagnement des athlètes confirmés et la détection des jeunes talents sont donc les deux grands chevaux de bataille de cette nouvelle DTN.
Un chiffre parle beaucoup aux nouveaux dirigeants de l’élite. « A Athènes, 70% des sélectionnés figuraient déjà dans les sélections juniors et Espoirs, donc dans les moins de 23 ans. Ce qui veut dire qu’on connaît aujourd’hui 70% des athlètes qui seront sélectionnés en 2012 », explique Olivier Belloc. « Il faut les accompagner, les aider dans leurs projets socio-professionnels, dans leur structure d’entraînement ».

Pour les 30% restants non identifiés, reste à les reconnaître. « Certains sont en clubs, d’autres figurent parmi les scolaires. Il faut détecter leur talents », indique Belloc.
« Le DTN sera le « patron » des équipes de France », a bien rappeler Franck Chevallier, alors que Philippe Gonigam oeuvrera au bien-être d »’une trentaine d’athlètes, l’élite ministérielle plus les jeunes à fort potentiel », a détaillé le DTN.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?