Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Bekele, l’or et la manière

Bekele, l’or et la manière

D 8 août 2005     H 23:27     C 0 messages


agrandir

Victoire promise pour Kenenisa Bekele. L’éthiopien, 22 ans, s’est offert, ce lundi, le deuxième titre mondial sur 10000 mètres de sa toute jeune carrière. Une consécration attendue pour le successeur de « Gebre » dont la saison 2005 a été bouleversée par le décès de sa fiancée.




C’était il y a deux ans tout juste. Le public parisien assistait, fasciné, à une passe d’armes émouvantes entre le roi Gebrselassie, empereur du demi-fond depuis 10 ans et son successeur désigné, le jeune et talentueux Kenenisa Bekele. La fin d’un règne pour le roi « Haile » et le point de départ d’une nouvelle page d’histoire à écrire pour le frêle Kenesisa.

Un héritage lourd à porter pour le jeune athlète descendu tout droit du plateau d’Asri chargé de prendre à son compte une domination éthiopienne mise à mal lors des mondiaux de 2001 par le kényan Charles Kamathi. Alors Bekele se lance. Et, suivant, à la trace, les foulées de son illustre aîné, commence sa quête. En février 2004, le prodige éthiopien décroche son premier record mondial, celui du 5000 mètres indoor. Avant de faire tomber celui du 5000 et du 10000 mètres, à un mois d’intervalle, en tout début d’été. Le mois d’août sera tout aussi fructueux avec l’or olympique du 10000 mètres et un titre de vice-champion olympique sur 5000 m.

L’ombre de « Gebre » s’éloigne. Bekele, qui est parvenu, en une saison, à tuer le père, est devenu un athlète à part entière. L’Ethiopie, patrie des fondeurs, n’a pas de soucis à se faire. Jusqu’à ce jour de janvier 2005. Le nouvel empereur du fond qui s’entraîne à Arrarrat assiste, impuissant, au décès de sa fiancée, Alem, morte d’un arrêt cardiaque sans qu’il puisse la sauver. Le frêle fondeur est effondré. Pour tenter d’oublier sa peine, il se présente à Boston puis à Birmingham. Deux sorties, deux défaites. Et une interrogation : Bekele pourra-t-il, un jour, refaire surface ? Il faudra attendre le mois de mars et les mondiaux de cross de Saint-Galmier, en France, pour ébaucher un début de réponse. Triple double champion du monde, Bekele rempile pour un doublé cross court-cross long et, à la stupéfaction générale, survole, pour la troisième année d’affilée, ce rendez-vous hivernal sans avoir, pour cela, effectué une préparation correcte.

Bekele est de nouveau en piste. Et aborde l’été à venir plus sereinement. Alem n’est plus à ses côtés mais elle reste présente et c’est désormais pour elle qu’il se bat. Il sera donc de la partie à Helsinki. Sur le seul 10000 mètres cette fois. Et si la concurrence est dense, difficile de croire qu’il puisse passer à côté d’un deuxième titre mondial sur la distance. Et pourtant. Si l’or est bel et bien au rendez-vous, la suprématie du jeune homme a bien failli être mise à mal. Discret durant tout le début de la course, l’éthiopien ne se découvrira qu’à sept tours de la fin. Visiblement en difficulté, Bekele fera même appel à son compatriote Sileshi Sihine pour prendre le relais, inquiété par la résistance du kényan Martin Mathati et la ténacité de l’ougandais Boniface Kiprop. Mais le successeur de « Gebre » a ceci d’exceptionnel qu’il est capable d’accélérations foudroyantes en fin de course. A 800 mètres de la ligne d’arrivée, le successeur de « Gebre » parviendra, enfin, à faire le trou, filant vers la victoire pour décrocher, sous la pluie finlandaise, le deuxième sacre mondiale d’une carrière qui s’annonce longue et riche.

- Résultats

  1. Kenenisa Bekele (ETH) : 27’08"33
  2. Sileshi Sihine (ETH) : 27’08"87
  3. Moses Mosop (KEN) : 27’08"96
  4. Boniface Kiprop (OUG) : 27’10"98
  5. Martin Irungu Mathati (KEN) : 27’12"51
  6. Zersenay Tadesse (ERY) : 27’12"82
  7. Abebe Dinkessa (ETH) : 27’13"09
  8. Abderrahim Goumri (MAR) : 27’14"64
  9. Nicholas Kemboi (QAT) : 27’16"22
  10. Juan Carlos De La Ossa (ESP) : 27’33"42
  11. Yonas Kifle (ERY) : 27’35"72
  12. Charles Kamathi (KEN) : 27’37"82
  13. Abdihakim M Abdirahman (USA) : 27’52"01
  14. Christian Belz (SUI) : 27’53"16
  15. Gebre Egziabher Gebremariam (ETH) : 27’53"19
  16. Sultan Khamis Zaman (QAT) : 27’53"33
  17. Dieudonné Disi (RWA) : 27’53"51
  18. John Yuda (TZA) : 27’57"31
  19. Yu Mitsuya (JAP) : 27’57"67
  20. Mohammed Amyn (MAR) : 28’12"59
  21. Khalid El Amri (MAR) : 28’37"72
  22. Terukazu Omori (JAP) : 28’59"46

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?