Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Championnats d’Europe indoor : C’est la lutte finale

Championnats d’Europe indoor : C’est la lutte finale

D 2 mars 2005     H 20:10     C 0 messages


Emmenée par Kim Gevaert, la délégation belge forte de 9 athlètes se déplace aux CE d’athlétisme en salle qui se tiendront à Madrid du 4 au 6 mars. Objectif : atteindre les finales.




L’objectif consiste à égaler les prestations réalisées à Vienne en 2002 lors de l’Euro précédent, avec 5 finales pour dix athlètes. Pour Kim Gevaert, la tenante du titre sur 60 m, elle devra cette fois géré son statut de favorite. Sa principale rivale sera la française Christine Arron qui a prouvé son retour au premier plan lors des réunions de début d’année (7"10 à Liévin dimanche dernier).
Pour le bruxellois Nathan Bongelo, 4 eme en finale du 60 m à Vienne, une place parmi les 6 derniers constituerait déjà un exploit. L’objectif d’une finale prévaut également pour Veerle Dejaeghere (3000 m), qui de son propre aveu éprouve des difficultés pour passer des labourés à la piste.

Les chances de podium ou de finale seront plus à la portée de Sandra Stals (800 m féminin) et de Joeri Jansen sur 1500 m messieurs. Pour ces deux derniers ainsi que pour Tim Clerbout (1500 m masculin), le plus difficile sera de passer les écueils des séries qualificatives avec les chutes et les problèmes tactiques qui les accompagnent.
Les deux wallons François Gourmet (22 ans) et Michaël Velter (25 ans), récents détenteurs respectifs des nouveaux records de Belgique en heptathlon (5857 pts) et en triple saut (16 m 90), tenteront de profiter de l’occasion qui leur sera donnée à Madrid pour sortir de l’anonymat de disciplines souvent moins médiatisées.

Enfin Kevin Rans, qui s’est qualifié à la perche en franchissant 5 m 62 à Gand le 20 février, espère rééditer ce genre de saut en qualification vendredi après-midi dans la capitale espagnole. Un saut qui pourrait le propulser en finale.
La fédération belge d’athlétisme n’a repêché aucun autre athlète n’ayant réussi les minima imposés, même si certains (Erik Wymeersch et Anthony Ferro) se situaient à seulement 1 centième de la fameuse limite. "Nous préférons privilégier l’aspect sportif pur," a commenté le directeur technique francophone Christian Maigret.
"A ce petit jeu là, il y avait six athlètes qui étaient très proches des minima. Afin d’être juste, il valait mieux être sévère. Nous partons avec 9 athlètes, mais ils ont tous une chance d’aller en finale. Et c’est le but".

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher


Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus